Fête de la Sainte-Famille (B) 31 décembre 2017

En écho à l’homélie du Jour de Noël  du fr. Bernard

Fête de la Sainte-Famille (B) 31 décembre 2017

Noël
accueillir l’Enfant-Dieu tel quel
et savoir que la vraie bonne nouvelle
c’est que ce Dieu venu habiter chez toi
t’invite maintenant à demeurer chez Lui.
Dois-je avec dédain écarter le Père Noël ?
ou plutôt y voir un chemin vers le Pere du ciel ?
« Dieu est amour » nous rappelle Saint Jean
un Père grand, proche et, comme une mère, tendre et aimant.
Dans sa hotte pas de cadeaux qui n’auront qu’un temps
dans sa hotte : un tresor permanent : « Ne crains pas : tu es mon enfant ! » Depuis Noël, je suis enfant de Dieu ,
fils dans le Fils ,
enfant dans l’Enfant,
introduit au ciel par le oui de la Vierge.
Ce qui vaut désormais, ce n’est plus tant la crèche
ni les brebis, ni les bergers veillant dans la nuit
mais ton cœur habité par l’amour infini.
Il l’a dit et sans cesse le répète :
« Tu es mon enfant, mon enfant bien-aimé ! »
Grand Noël annoncé par anges et prophètes
lumière tenace malgré tant de ténèbres
compassion déposée sur toute humanité
appel à partager avec migrants et deplacés
le don de la bonté.
Trinité au ciel et dans les cœurs : « Gloire à Toi » !
Humanité souffrante et en chemin : « Paix à toi » !
Familles de la terre :
« Que Dieu vous prenne en grâce et vous bénisse ! » AMEN !

Billets apparentés

5ème dimanche ordinaire, année C Chers frères et Sœurs, Chacune des lectures de ce dimanche décrit des attitudes humaines ou chrétiennes essentielles : il me semble qu’elles nous enc...
Homélie 6ème dimanche de Pâques C 1er mai 2016 à C... Homélie 6ème dimanche de Pâques C 1er mai 2016 à Clerlande Comment faire pour que le message reçu ce dimanche soit parlant pour aujourd’hui ?  ...
15ème dimanche ordinaire, année C 15ème dimanche ordinaire, année C , Luc 10 25-37 Mes Frères, mes sœurs;A proportion des grandes misères apparues dans le monde ces derniers tem...
Homélie du 32ème dimanche ordinaire, année C 6 novembre 2016 Homélie du 32ème dimanche ordinaire, année C Ce n'est pas sans crainte que j'aborde un essai de commentaire de la Parole de ce diman...

Veillée de Noël 2017 Homélie et textes

Homélie

Mes sœurs, mes frères,

En cette sainte nuit de Noël, l’enfant-Jésus se présente à nous comme un être fragile qui n’a pas une pierre où reposer la tête. D’emblée, son humble naissance nous fait signe : notre existence est un voyage qui nous fait entrer dans un mystère qui nous dépasse. Marie et Joseph font partie de ces personnes en marche. Ce sont des réalités tellement actuelles. Et l’Église, comme chacune de nos communautés, est toujours en voyage. C’est une exigence constitutive nous forçant à nous dépasser, à nous décentrer pour aller à la rencontre de ces étrangers qui posent sur notre façon de vivre un regard interrogateur. Noël nous invite à marcher vers un monde qui n’est pas le nôtre. Ainsi prophétisait Isaïe quand il proclamait : « le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu briller une grande lumière. »

Lire la suite

Billets apparentés

Marc, 10, 2-16: 27ème dimanche du temps ordinaire Introduction Ce dimanche s’ouvre à Rome le synode sur « la vocation et la mission de la famille dans l’Eglise et dans le monde contemporain ». C’est ...
Dimanche 29 Novembre 1er dimanche de l’Avent... En ce dimanche, l’Eglise entre dans une nouvelle année liturgique. Elle nous invite à méditer les étapes de la vie de Jésus-Christ en commençant par l...
Nuit de Noël 2015 Mes soeurs, mes frères, En cette nuit de Noël 2015, nous célébrons la Nativité de Jésus, fragile bébé et déjà Sauveur par son nom ; à côté de Joseph ...
les trois tentations Mes sœurs, mes frères, notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en Dieu. Car Il nous a fait pour être avec Lui. Ce temps du Carême nous entraî...
Aurore Pascale Frères et sœurs bien-aimés, L’aurore de ce matin de Pâques nous découvre le mystère de la mort de Jésus, de sa descente aux Enfers et de sa Résurrect...

« Annoncer notre joie au monde »

3ème dimanche Avent B

« Annoncer notre joie au monde »

Introduction

Hier, nous avons célébré dans cette chapelle les funérailles de notre Père Frédéric, et aujourd’hui la liturgie nous propose le dimanche Gaudete, Réjouissez-vous ! C’est le dimanche de la joie ! Comment vivre de tels contrastes ? Je voudrais simplement rappeler ici que la liturgie ne demande jamais d’oublier quoi que ce soit. Mais elle nous invite à tout situer dans un cadre plus vaste, dans le plan de Dieu qui se déploie à travers toute l’année liturgique. Ainsi situés, ceux que nous aimons peuvent nous révéler leur vraie grandeur.


Nous ne pouvons de toute façon pas oublier le Père Frédéric. Il reste parmi nous, dans notre prière, notre affection, et par ce cadre du monastère de Clerlande qu’il a conçu avec son ami Jean Cosse. Mais désormais, son souvenir est situé dans la mystérieuse présence de Dieu que nous célébrons au long de l’année. Mystère de proximité et d’hospitalité que nos églises évoquent, du moins quand elles sont belles et justes, comme celle-ci. Lire la suite

Billets apparentés

C’est l’accueil qui purifie 22ème dimanche ordinaire B (Mc 7, 1-23)Une homélie du frère Pierre Nous sommes revenus à l’évangile selon saint Marc. Les dimanches précédents, ...
L’Évangile de liberté: 26ème dimanche B (Mc 9, 38-48)Je vois bien, de mes deux yeux, qu’il n’y a pas beaucoup de borgnes, d’estropiés et de manchots dans notre assemblée. Serions-nous to...
« Je suis parmi vous comme celui qui sert » 29ème dimanche B (Mc 10, 35-45) L’Évangile de ce dimanche est clair. Pour d’autres passages entendus ces derniers temps, il faut commencer par expli...
Donner de son indigence (Mc 12, 38-44) 32ème dimanche B (2015) Nous aimons beaucoup ce passage de l’Évangile qui décrit l’obole de la veuve. C’est pourtant une scène objectivement assez in...
‘Le salut de Dieu’ 2ème dimanche de l’Avent C (2015) On ne parle pas beaucoup aujourd'hui du « salut de Dieu. » Le désirons-nous, l’attendons-nous ? Et d’abord, qu’est-...

UN MONASTÈRE BÉNÉDICTIN A PROXIMITÉ DE LOUVAIN-LA-NEUVE ET D'OTTIGNIES