dimanche 17 juillet 2016. 16e T.O.

dimanche 17 juillet 2016. 16e T.O.       Prière universelle

 

  1. L’histoire des trois voyageurs accueillis par Abraham
    reste une belle et forte parabole de l’hospitalité.
    Les moines la pratiquent assidûment
    sous l’impulsion de saint Benoît.
    Nos familles chrétiennes y sont fidèles
    dans la lumière de l’Evangile.
    De nombreux peuples et cultures en font leur fierté.
    Rendons grâce à Dieu pour la permanence de l’hospitalité
    au cœur de notre civilisation
    qui brasse, parfois sauvagement,
    les races, les âges, les intérêts et les idées.
  1. Saint Paul avoue qu’il porte en souffrant mais avec joie
    la lourde tâche d’annoncer le mystère du salut,
    envers et contre tout.
    Dans notre société actuelle marquée par l’indifférence,
    bien des évêques, des prêtres et des laïcs du Peuple de Dieu
    se trouvent devant tes portes fermées
    à tout accueil de l’Evangile.

Rendons grâce à Dieu de ce que l’Eglise de nos jours
ouvre largement ses portes hospitalières
sans prosélytisme et avec miséricorde.

  1. Si Jésus a « demeuré » parmi les hommes – disons-nous -,

il a surtout parcouru nos routes, infatigable,
s’oubliant lui-même,
en ne disant jamais « Aimez-moi »
mais toujours « Aimez-vous ».
Il ne frappait à une porte qu’exténué ou affamé.
Rendons grâce à Dieu de nous suggérer la prière
qui nous permet d’offrir au Christ
l’hospitalité de notre amour dans l’écoute silencieuse.

  1. Rendons grâce à Dieu pour notre célébration eucharistique :
    n’est-elle pas la plus belle école de l’hospitalité
    par notre échange du pardon et de la paix,
    par notre cordialité fraternelle,
    par le pain partagé pour notre faim,
    par la coupe de vin offerte pour notre bonheur ?
    Oui, il est bon de louer le Seigneur
    pour cette belle parabole de Jésus, Marthe et Marie,
    qui continue à nous tenir éveillés
    à la grâce multiple de l’hospitalité.

Dieudonné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.