Quatrième dimanche de Carême A

Homélie du dimanche 26 mars 2017

Quatrième dimanche de Carême A

Dans ce fascinant récit de l’aveugle-né, l’évangéliste apparaît à la fois comme un témoin direct d’une histoire prise sur le vif et comme un narrateur qui construit habilement son récit selon une progression simple : l’aveugle voit de plus en plus clair et les pharisiens sont de plus en plus aveugles. Et tout ce récit devient un message pour ceux qui l’écoutent, pour nous donc.

Au début de l’histoire, Jésus voit un aveugle et à la fin l’aveugle voit le Fils de l’homme : « Tu le vois, dit Jésus, c’est lui qui te parle. » Entre les deux interviennent sans répit ceux qui ne veulent pas voir ce qui pourtant crève les yeux. « Il y a une seule chose que je sais, dit l’homme excédé : j’étais aveugle, et maintenant je vois ! »

« En sortant du Temple, Jésus vit un homme qui était aveugle de naissance. » Jésus voit quelqu’un qui ne peut pas le voir. Les questions jaillissent déjà pour nous : Que voyons-nous en sortant de ce temple à notre tour ? Qui voyons-nous ? Qui ne peut pas voir, mais seulement être vu ? Avons-nous le pouvoir de donner à voir ? D’autres ont-ils ce pouvoir sur nous ? Qui nous éclaire et qui nous embrouille ? Que faut-il voir ?

Voir, être vu, faire voir.

« Je suis la lumière du monde », dit Jésus, mais il précise : « tant que je suis dans le monde ». Et après alors, maintenant, qui va éclairer le monde ? Jésus a bien dit exactement la même chose de nous que de lui : « Vous êtes la lumière du monde. » Il a dit aussi : « Si un aveugle conduit un autre aveugle, ils tomberont tous les deux dans un trou. » Il faut voir pour faire voir.

Or que fait Jésus avec l’aveugle ? Il commence par lui boucher davantage les yeux ! Et d’une manière saisissante : il crache par terre et fait de la boue avec sa salive et la poussière du sol. Cette boue revient plusieurs fois dans le récit : l’aveugle raconte : « Il a fait de la boue », et encore : « Il a mis de la boue sur mes yeux », pour répondre aux questions insistantes : Comment a-t-il fait ? Comment se fait-il que tu voies ? Qu’est-ce que cette boue ?

Pour voir clair, peut-être faut-il d’abord se boucher les yeux, non pas comme ceux qui ne veulent rien voir, qui disent qu’il n’y a rien à voir, circulez ! Mais pour réaliser notre cécité, admettre que nous ne voyons pas grand-chose, nous défaire de nos visions fausses, ou de cette docilité à voir ce qu’on nous éclaire avec des projecteurs jusqu’à nous éblouir en laissant tout le reste dans le noir.

« Va te laver à la piscine de l’Envoyé ! » – « J’y suis allé, dit l’aveugle, je me suis lavé, et alors j’ai vu. » À tous les catéchumènes on va expliquer aujourd’hui qu’il s’agit de la piscine du baptême où ils vont être lavés pour être illuminés par le Christ. Notre baptême à nous est lointain, il n’a pas été une expérience consciente et décisive pour nous. Il nous faut donc l’actualiser, être baptisés jour après jour, nous laver les yeux avec l’eau de l’Évangile pour être illuminés par le Christ, voir de plus en plus clair dans l’obscurité du monde et dans nos propres obscurités.

Être illuminés, éclairés. Non pas devenir des illuminés, comme ceux qui vont crier dans les rues des slogans trop clairs qui aveuglent les autres, comme ces pharisiens qui disent : « Nous savons que cet homme est un pécheur. » Vous avez observé que entre le début et la fin de ce récit, Jésus a disparu, alors qu’on ne parle que de lui en répétant des questions lancinantes : Comment a-t-il fait ? Qu’a-t-il fait ? Où est-il ? Qui est-il ? Ceux qui questionnent ainsi s’enferment dans un aveuglement croissant.

« Je suis venu dans le monde, dit Jésus, pour une remise en question, pour que ceux qui ne voient pas puissent voir et que ceux qui voient deviennent aveugles. » C’est redoutable.

Nous connaissons ces discussions où chacun défend sa manière de voir sans accorder la moindre importance à ce que voient les autres. Est-ce qu’un chrétien baptisé y voit plus clair que les autres et sait mieux regarder ce que les autres voient ? Dieu a fort heureusement donné des yeux à tout le monde et une intelligence pour s’en servir. Les autres peuvent donc aussi nous éclairer, et peut-être dans la mesure où nous ne sommes pas trop sûrs d’y voir très clair.

Mais par son baptême, le chrétien acquiert cette vision intérieure qui lui fait découvrir le Christ comme révélation de Dieu, et entrer avec lui dans une communion spirituelle qui lui illumine le cœur. Il y acquiert alors une certaine manière de regarder en lui-même d’abord, et dans le monde. Il faut d’abord nous boucher les yeux, reconnaître nos aveuglements, et nous laver les yeux à l’eau de l’Évangile pour voir le visage de lumière du Christ et découvrir doucement la lumière qui est sur la face des autres.

Tout au long des Évangiles, Jésus invite à regarder et à voir. « Tu vois cette femme » dit-il au pharisien Simon qui lui reprochait de ne pas voir que c’était une pécheresse. C’était une femme aimante. Jésus sait poser son regard. Et il nous donne le beau regard.
Nous n’aurons donc pas d’œillères. Nous ne serons pas des myopes à courte vue, prisonniers de nos points de vue. Nous aurons plutôt la passion de la lucidité, nous méfiant des principes trop clairs et des visions réductrices. Cherchons patiemment avec les autres à voir plus clair. Portons sur chacun le beau regard du Christ.

Fr. Bernard

Image: Lijie Zhang    – Using his low vision, a boy tried to help his friends feel the thorn on the roses. Meng Jie School for the Blind, in Hebei, China, 2014

Enregistrer

Enregistrer

Billets apparentés

Vigne et ouvriers Dimanche 8 octobre 2017, 27è TO Vigne et ouvriers Je chanterai pour mon ami, dit Isaïe,  le chant du bien-aimé à sa vigne. Ce chant est une compla...
Assomption Mardi 15 aout 2017 Assomption La relation de l'Eglise avec Marie est complexe et fascinante, tout comme la dévotion du peuple chrétien à Marie. De b...
Transfiguration 18è semaine TO (A) Dimanche 6 aout 2017. Transfiguration. Les visions nocturnes de Daniel sont surréalistes et hallucinantes: un trône de feu avec ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.