4e dimanche de Carême (B)

dimanche 11 mars 2018

4e dimanche de Carême (B)

Les religions, depuis un certain temps
sont en train de réoccuper le terrain de l’actualité,
et d’être appelées à reposer
les vraies questions et exigences du « vivre ensemble ».
Demandons au Dieu fidèle à son Alliance avec l’humanité
de purifier la foi de tous les croyants
dans l’humilité d’un amour extrême :
Ô Dieu saint, ô Dieu fort, prends pitié de nous.

Certains croyants des grandes religions – et parmi eux des chrétiens,
souhaiteraient que des hommes de pouvoir,
tels des Cyrus de Perse,
imposent ou consolident leur religion.
Demandons au Père de nous conduire au désert avec Jésus,
qui n’a pas succombé à la tentation de recevoir la gloire
au prix de sacrifier aux illusions du pouvoir.

Nous sommes en communion, durant ce Carême,
avec tous ceux qui sont en chemin
vers leur ordination sacerdotale ou diaconale,
ou vers le Baptême, la Confirmation, le Mariage,
et nous-mêmes, anciens baptisés, appelés à de nouveaux commencements.
Demandons au Père de nous rappeler, à l’invitation de St Paul,
que c’est par grâce que nous sommes sauvés,
que cela ne vient pas de nous mais d’un don du Christ Jésus.

Dans le désert, ceux qui élevaient leur regard vers le serpent de bronze
étaient guéris.
Chacun, chacune de nous, ici, et nos proches,
nous portons en nous un besoin de guérison ;
et notre Dieu a dressé son Fils sur la Croix.
Notre prière, lancée vers notre Sauveur
comme à la criée de ses miséricordes,
veut porter
nos familles, nos enfants, nos jeunes, nos aînés,
notre communauté, nos amis, la communion de Clerlande,
nos frères africains et indiens de Mambré,
les malades et les soignants des cliniques St-Pierre et William Lennox.

fr. Dieudonné (Prière, 2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.