Les frères et leurs travaux

Activités et vie commune à Clerlande

 

Les moines ne choisissent pas les frères avec lesquels ils vont vivre. Ils choisissent un lieu et un style de vie communautaire qui leur permettent une recherche spirituelle dans l’écoute assidue de la Parole de Dieu, l’amour du Christ, la conversion selon l’évangile. Différents par leurs origines et leurs histoires, ils cherchent ensemble à tisser une fraternité dans le respect de chacun et l’obéissance commune.
Une majorité des frères des frères de Clerlande a été marquée par une expérience africaine parfois assez longue au monastère Notre-Dame des sources à Lubumbashi et au prieuré de Mambré à Kinshasa.
frere_travail_bibliothequeÀ Clerlande, plusieurs frères ont soutenu un important travail liturgique, éditions de missels et de revues, mais aussi recherches toujours poursuivies pour la vie liturgique au monastère : les offices quotidiens, l’eucharistie dominicale, les fêtes.
D’autres se sont engagés dans des services au profit de l’ensemble du monde monastique : Alliance inter-monastères (A.I.M.), Dialogue inter-religieux monastique (D.I.M.).
L’activité éditoriale de la communauté se poursuit dans divers domaines : architecture et art sacré, art africain, dialogue inter-religieux, vie monastique, essais divers.
Tous ces travaux qui requièrent des engagements personnels sont rendus possibles parce que tous les frères prennent aussi leurs parts dans la gestion et l’animation de la maison : économie, hôtellerie, cuisine, entretien.
Ainsi s’édifie une fraternité dans les échanges hebdomadaires, la gouvernance du prieur avec son Conseil, les réunions du chapitre. La vocation commune doit toujours être mise en perspective : il s’agit de vivre selon l’évangile pour en être les messagers.

UN MONASTÈRE BÉNÉDICTIN A PROXIMITÉ DE LOUVAIN-LA-NEUVE ET D'OTTIGNIES