Par un autre chemin. Paroles de moine

Aux éditionsPar un autre chemin. Paroles de moine. Mediaspaul-Paris, un nouveau recueil du Frère Jean-Yves Quellec intitulé : Par un autre chemin. Paroles de moine. Les textes de ce livre ont été rédigés presqu’entièrement entre 2011 et 2014. Ces fragments portent la marque de l’évolution spirituelle et aussi des difficultés physiques, suivies d’une sorte de renaissance, de l’auteur. Ce sont des mots d’un homme qui écrit pour mieux vivre et aider quelques-uns à avancer plus résolument sur leur propre chemin.

En vente Au jardin des Moines : € 16

Méditations du crépuscule

Méditations du crépuscule, par le Frère Bernard Poupard

meditation_crepuscule_poupardLa sagesse vient-elle avec l’âge ?
Dans sa règle des moines, saint Benoît fait volontiers appel à des sages anciens pour des missions délicates.
Mais il note aussi que « souvent Dieu révèle à un plus jeune ce qui est meilleur ». « Je voudrais devenir ce vieillard dont le regard, le sourire furtif, sont une sorte de légèreté de l’être dans la lenteur, puissent faire pressentir qu’il y a un coeur du coeur qui ne vieillit point.
Je livre ici mes méditations avec détachement. Le soir tombant m’a permis de polir d’anciennes réflexions. Mais ce jour qui tombe est le jour d’aujourd’hui. Il est promesse du lendemain. J’aime ce temps où je m’émerveille de vivre encore, et je me plais à guetter les aurores qui pointent. »
Chez Salvator / petite bibliothèque monastique. Disponible ‘Au Jardin des Moines’ du Monastère, et en librairie. 13.90€ euros

La face humaine de Dieu

Propos d’un moine sur le Christ en sa chair

par le F. Bernard Poupard

la_face_humaine_de_dieu__bernard_poupard-195x300« Les moines se présentent souvent comme des chercheurs de Dieu. J’ai bien le droit de dire aussi que j’ai trouvé quelqu’un et que je l’aime, là dans ma vie dans ma chair…» .
Moine à l’abbaye de Clerlande (Belgique), Bernard Poupard propose ici une magnifique méditation autour de l’incarnation. Les chrétiens sont les seuls croyants à oser dire que Dieu s’est fait chair. « je tiens plus que tout à ce christianisme de la chair, au Christ Parole faite chair et chair devenant Parole de Dieu, Parole de Dieu devenant parole d’homme. Parce que je m’éprouve moi-même comme une chair qui parle, et Dieu est là, dans la personne du Christ.
A l’eucharistie, ma chair s’unit à sa chair, et cette communion irradie mon être et me promet à la résurrection de la chair. »
Le moine nous invite, dans le texte original et poétique, à approcher un Christ qui nous révèle Dieu dans l’épaisseur de la chair dont Jésus à connu la morsure.
On découvre combien la Bible, quotidiennement ouverte et méditée, et un livre de chair, plein de violence et de sensualité, de fange et de sublime. Un livre qui donne des mots de chair à notre prière…
« C’est toujours dans notre chair et dans notre histoire que l’Esprit allume un feu et souffle son vent. Il ne faut pas chercher ailleurs quand il est là. »