Entrée en Avent

Homélie du dimanche 3 décembre 2017

Entrée en Avent

« Notre Père, qui es aux cieux »

Introduction

Mes sœurs, mes frères,
L’Avent se présente à nous comme un nouveau départ, le temps du long désir de la Venue de l’Enfant-Dieu à Noël. C’est donc une nouvelle année qui commence pour nous et que je vous souhaite habitée de cette quête de Jésus-Christ. Lire la suite

Fête de saint André 30/11/2017

​Jeudi 30 novembre  2017

Fête de saint André

Introduction

Mes sœurs, mes frères,
C’est aujourd’hui, jour de fête, jour de joie. La fête de St André, apôtre, premier-appelé, patron de notre monastère nous concerne tous :
• À commencer par ceux et celles qui portent le nom d’André dont certaines sont parmi nous ;
• Ensuite chacun des frères de notre communauté, chacun avec ses joies, ses épreuves, ses combats intérieurs. Le P. Clément que j’ai entendu ce matin et Mambré se joignent à nous, de même le P. Reggy, nos frères malades ou absents.
• La tradition monastique, nos frères à Zevenkerken Bruges, et Valyermo en Californie célèbrent en ce jour le même patron.
• Sans oublier nos moines défunts, nos familles et amis et plus encore une longue tradition monastique qui court jusqu’à la révolution française et trouve sa source en 1111 à Antioche ; Lire la suite

Fête du Christ-Roi 26/11/2017

34ème dimanche. A

Fête du Christ-Roi

26 novembre 2017

Ouvrons notre TV : les événements se bousculent : parmi ceux qui m’ont frappé hier : l’attentat meurtrier dans le Sinaï, la prière pour obtenir la pluie dans les pays du Maghreb, la coupe Davis à Lille…les nombreux décès parmi nos proches jusqu’à ces tous derniers jours.
Et puis, au début de cette fête dédiée au Christ-Roi, nous avons chanté : « Amour qui nous attends au terme de l’histoire…. » Le Christ-Roi dès le départ nous met en garde : mon Royaume n’est pas de ce monde. Mon palais n’est pas fait de marbre et d’or : je frappe à la porte de votre cœur de chair pour y loger. Le Royaume de Dieu est à l’intérieur de vous. Le Temple de Dieu est saint et ce temple c’est vous ! Sur mon image de première communion on pouvait lire « Il a reçu pour la première fois Jésus dans son cœur.» On peut trouver ça un peu gentil, léger, mais cela rejoint une intuition évangélique profonde et cela contrebalance l’image d’un souverain terrestre pour lequel on organise en fanfare un cortège triomphal. Lire la suite