Dieu n’aime pas manger tiède

Lundi de la 28e semaine du temps ordinaire

Dieu n’aime pas manger tiède

Elle est raide, cette histoire : un roi en colère, des serviteurs malmenés, des gens qu’on fait périr, une ville qu’on incendie. Et ce pauvre gars – quasi réquisitionné – qui n’a même pas eu le temps de se mettre en dimanche et qu’on jette pieds et poings liés dans la ténèbre.

Lire la suite

Vigne et ouvriers

Dimanche 8 octobre 2017, 27è TO

Vigne et ouvriers

Je chanterai pour mon ami, dit Isaïe,
 le chant du bien-aimé à sa vigne.
Ce chant est une complainte, la mélopée de l’amertume d’un dépit. Il avait tout fait pour sa vigne, le bien-aimé, il l’avait clôturée pour la mettre à l’abri des prédateurs, il avait bâti une tour de garde, il avait même prévu le pressoir pour les lourdes grappes qu’il attendait. Mais tout ce travail n’a servi à rien. La vigne n’a pas produit de raisin. Alors le bien-aimé devient fou: il veut que cette malheureuse vigne soit piétinée, dévorée par les bêtes, étouffée par les épines et les ronces. Cette vigne, dit clairement le prophète, c’est le peuple d’Israël. Dieu attendait des grappes de droit et de justice; il n’a trouvé que l’iniquité et les cris de détresse

Lire la suite

26e dimanche du temps ordinaire.

Homélie du 1er octobre 2017

26e dimanche du temps ordinaire.

Nous poursuivons lentement mais sûrement notre parcours dans l’Evangile selon saint Matthieu. L’évangéliste nous a permis de découvrir au fil des dimanches les multiples facettes du visage de Jésus, et les diverses insistances de son message. On peut dire, me semble-t-il, qu’au point où nous en sommes, tout a été dit et révélé sur ce que nous devons comprendre de ce fameux royaume que Jésus est venu inaugurer et de ceux à qui ce royaume est offert.

Lire la suite