Archives par mot-clé : François Neyt

LE CÈDRE DU LIBAN

11è dimanche du temps ordinaire (B)

LE CÈDRE DU LIBAN

Homélie du dimanche 17 juin 2018

Introduction

Cette semaine, lors de l’assemblée générale des supérieurs majeurs, à Bois-Seigneur-Isaac, j’ai reçu en cadeau un cèdre du Liban. C’est une graine bien fragile, plantée depuis 3 mois, protégée dans un pot à l’abri de la pluie, ressemblant à une allumette. Elle provient du mont Liban, le Chouf, et soignée avec patience, elle peut devenir un grand arbre se déployant durant deux mille ans. Le cèdre a orné le Saint des Saint dans le Temple de Jérusalem et est cité une centaine de fois dans la Bible.

Dans l’évangile de ce jour, il s’agit du grain de moutarde qui devient un arbre florissant. C’est l’image de Jésus-Christ qui annonce le Royaume des cieux ; c’est aussi, chacun de nous si nous sommes habités par l’Esprit de Dieu et si notre vie est animée par une prière filiale en Jésus.

Dans la prière de notre assemblée ce dimanche, portons avec nos intentions, joyeuses ou tristes, ce bateau, l’Aquarius, qui navigue avec des réfugiés, symbole des limites humaines dans l’accueil de l’autre. Tournons-nous vers la source de vie, Jésus qui transforme lentement notre vision du monde, fait naître son Royaume parmi nous, nous met à l’école de son humilité, de sa patience et de sa miséricorde.

Homélie de Pentecôte 2018

La Pentecôte nous offre un sentiment de plénitude, d’aboutissement dans l’amour que notre Père des cieux nous transmet. Progressivement, nous entrons dans l’Incarnation de Jésus qui est venu partager notre vie, la traversant par ses actes et sa parole jusqu’à la Passion et la mort sur la Croix. Sa Résurrection et son Ascension nous ouvrent une Lumière sur l’avenir de nos vies et la Pentecôte réalise pleinement ce don divin.

Comment cette étape mystérieuse peut-elle bouleverser notre vie, la transformer intérieurement, transformer nos relations d’une façon nouvelle ? Hier soir, durant nos Vigiles, nous avons béni l’eau qui rappelle notre baptême. Cyrille de Jérusalem écrivait simplement à ce propos : « L’eau donne la vie à tous les corps d’une façon unique. C’est une source qui transforme toute chose. Elle devient blanche dans le lys, rouge dans la rose, elle est tout autre dans le palmier, autre dans la vigne et toute en tous ». Il en va de même dans le Corps du Christ que nous formons et dans nos relations. A travers nous, il vient sauver, guérir, enseigner, conseiller, pardonner, aimer.Lire la suite →

Homélie de la fête de saint-Benoît du 21/03/2018

Fête de st-Benoît

Homélie de la fête de saint-Benoît du 21/03/2018

Introduction

Chers frères et amis de Clerlande,

Nous célébrons aujourd’hui saint Benoît qui est à la source de notre vie commune où nous apprenons jour après jour à mieux aimer nos frères et Dieu. C’est un apprentissage qui se mesure dans l’imprévu de chaque jour. Nous sommes appelés à toujours commencer. « Aujourd’hui, je commence » est la devise du moine. Ce n’est pas dans une démarche cyclique comme celle des saisons, comme le printemps qui débute théoriquement en ce jour, mais dans une marche vers l’avant, comme le veilleur qui regarde l’horizon tourné vers le Christ, vers le Royaume du Père. Nous sommes invités à presser le pas, à aller de l’avant avec enthousiasme et bonheur. Que cette journée renouvelle en nous notre adhésion au Christ et à nos frères et pour être accordés à ce que nous célébrons, reconnaissons devant le Dieu miséricordieux notre faiblesse et notre péché.

Lire la suite →