Notre Frère,
LE PÈRE CHRISTIAN VAN HOECK, O.S.B.
vient de nous quitter…

Né à Bruxelles le 18 février 1931
Moine de l’abbaye de Saint-André depuis 1950,
Ordonné prêtre en 1958.
Il a fait par­tie de la fon­da­tion d’Ottignies dès 1967,
à Clerlande en 1971.
En 1980–1991 il a rejoint le monas­tère de Mambré (Kinshasa).
Il est décé­dé à Ottignies le 10 juin 2021.

Fête de la Trinité

Trinité

Dimanche 30 mai 2021

Introduction

Bien chers frères et sœurs, chers amis, bien­ve­nue à vous tous qui nous sui­vez par inter­net. Nous nous excu­sons si tout n’était pas clair et net dans l’image et dans la voix il y a huit jours. Indépendamment de notre volon­té, cer­taines connexions n’ont pas bien fonc­tion­né. On espère un meilleur résul­tat aujourd’hui !

Mais, comme vous pou­vez le voir, nous sommes ici dans la cha­pelle avec un nombre très réduit de per­sonnes. Seule la com­mu­nau­té des frères est repré­sen­tée. C’est la pre­mière fois en un demi-siècle que l’on vit quelque chose de pareil. C’est que le Covid est entré dans nos rangs et plu­sieurs sont conta­mi­nés – « posi­tifs », comme on dit. Nous sommes en qua­ran­taine stricte, et nous avons dû fer­mer nos portes, bien mal­gré nous ! Heureusement tout de même que la tech­nique nous per­met de rejoindre bien des absents de ce lieu-ci.

Gardons ensemble le cœur haut, vivons avec sagesse et pru­dence, prions les uns pour les autres et souvenons-nous tou­jours que le nombre n’est pas un cri­tère : « Là où deux ou trois sont réunis en mon Nom, Je suis au milieu de vous ! », disait Jésus aux siens avant de les quit­ter ! Et ce « deux ou trois », disent les Pères de l’Eglise, cela vaut aus­si pour celui qui est seul et unit toute sa per­sonne, corps, âme et esprit, pour accueillir dans la prière son Dieu et son sauveur.
Aujourd’hui nous fêtons non pas un évé­ne­ment his­to­rique par­ti­cu­lier, mais Dieu en lui-même, la sainte Trinité – Père, Fils et Esprit saint – tel qu’Il s’est révé­lé à nous dans l’histoire. C’est une fête pour contem­pla­tifs, pour des mys­tiques, comme la sainte Elisabeth de la Trinité. Et ne croyez sur­tout pas que ce soit une fête com­pli­quée, un casse-tête mathé­ma­tique où trois est égal à un, ou encore selon le mot de Jacques Prévert : « La théo­lo­gie c’est simple comme dieu et dieu font trois ! »

En réa­li­té, le cœur simple qui aime, com­prend tout car, dit le poète, « tout est amour dans l’Amour même ». Tournons-nous avec foi et amour vers celui qui n’est qu’amour et invoquons-le par un triple Kyrie qui s’adresse au Père, au Fils et au Seigneur, l’Esprit qui habite en nos cœurs.

Lire la suite

UN MONASTÈRE BÉNÉDICTIN A PROXIMITÉ DE LOUVAIN-LA-NEUVE ET D'OTTIGNIES