D’un cœur pur

D’un cœur pur

25ème dimanche T.O. A
20 septembre 2020

Sœurs et Frères, il y a deux mille ans, des gens venaient de tous côtés pour consul­ter Jésus, lui pré­sen­ter des malades, lui deman­der com­ment faire pour bien vivre, bref, pour se nour­rir de ses conseils, de sa parole. C’est ce que nous venons faire ici ce matin.
Dimanche der­nier il s’agissait du par­don : par­don­ner un nombre incroyable de fois : parce que Dieu est comme ça. Ce dimanche-ci Jésus nous laisse devi­ner qui est Dieu, fut-ce au prix d’une para­bole que n’importe quel syn­di­cat qua­li­fie­rait d’injustice fla­grante : peu importe le nombre d’heures pres­tées, tout le monde jouit du même salaire ! Franchement, est-ce rai­son­nable, de notre part d’être d’accord avec de telles pro­po­si­tions ?
Dans les deux cas, le pro­gramme paraît impos­sible : on a envie de dire : Seigneur, ce que tu me demandes me dépasse, com­ment être d’accord avec toi, t’accorder ma confiance : je ne suis pas un naïf, j’ai les pieds bien par terre.

Lire la suite

Pardonnez, puisque vous avez été pardonnés

24ème dimanche du T.O. A (2020)

Pardonnez,
puisque vous avez été pardonnés

(Matthieu 18, 23–35)

Les Évangiles parlent sou­vent de par­don et de récon­ci­lia­tion, parce que Jésus sait com­bien cette démarche est déci­sive pour la conver­sion à l’Évangile. Cette exi­gence est tou­jours d’actualité, à grande échelle, bien sûr, mais si nous vou­lons bien regar­der notre vie quo­ti­dienne, nous devons recon­naitre qu’il n’est pas non plus facile d’accueillir plei­ne­ment, « de tout son cœur » ceux avec les­quels nous vivons.

Lire la suite

UN MONASTÈRE BÉNÉDICTIN A PROXIMITÉ DE LOUVAIN-LA-NEUVE ET D'OTTIGNIES