Prière universelle du dimanche 3 avril

Prière universelle du dimanche 3 avril 2016. :

1. Nous sommes du nombre immense des croyants
qui depuis 2000 ans, prennent le risque
de se confier au Christ vivant,
sans avoir rien vu, ni enten­du, ni tou­ché.
L’aventure est de taille, l’Espérance est folle.
Seigneur Jésus, nous mar­chons pas à pas
comme si nous voyions l’invisible.
Mets en nos cœurs l’évidence de ta Présence.

2. Ils ont été des mil­liers de par le monde
qui, durant les fêtes pas­cales,
ont été bap­ti­sés dans le bain de la renais­sance
et dans le feu de l’Esprit d’Amour.
Leur enthou­siasme est sans peur, leur joie est sans ride.
Seigneur Jésus, ton Eglise est la mère de ces nouveaux‐nés
dont ils attendent la ten­dresse et la pure­té.
Veille à ce qu’elle ne déçoive pas leur attente.

3. Que de plaies béantes et de bles­sures cachées
dans notre monde de vio­lence !
Nous les évo­quons ici en repre­nant la prière du Pape François
durant le che­min de croix du Vendredi Saint à Rome :

Ô Croix du Christ, nous te voyons encore aujourd’hui dres­sée en nos sœurs et frères tués, brû­lés vifs, égor­gés et déca­pi­tés avec des épées bar­bares et dans le silence lâche. Ô Croix du Christ, nous te voyons encore aujourd’hui dans les visages des enfants, des femmes et des per­sonnes, épui­sés et apeu­rés, qui fuient les guerres et les vio­lences et ne trouvent sou­vent que la mort et tant de Pilate aux mains lavées. Dans les ministres infi­dèles qui, au lieu de se dépouiller de leurs vaines ambi­tions, dépouillent même les inno­cents de leur digni­té. Dans les fon­da­men­ta­lismes et dans le ter­ro­risme des adeptes de cer­taines reli­gions qui pro­fanent le nom de Dieu et l’utilisent pour jus­ti­fier leurs vio­lences inouïes. Nous te voyons encore aujourd’hui en ceux qui veulent t’enlever des lieux publics et t’exclure de la vie publique, au nom de quelque paga­nisme laïc. Nous te voyons encore aujourd’hui dans notre Méditerranée et dans la mer Egée deve­nues un cime­tière insa­tiable, image de notre conscience insen­sible et dro­guée.

4. Et nous voi­ci, Seigneur Jésus,
dans ce minus­cule péri­mètre de cette cha­pelle,
en train de bras­ser les pro­blèmes de notre pla­nète.
Nous sommes bien petits, dépas­sés, quasi‐impuissants.
Et pour­tant nous sommes grands
de la propre hau­teur de ta croix rédemp­trice ;
et sommes puis­sants
dans le souffle irré­sis­tible de l’Esprit d’Amour.
C’est là le secret de notre joie que rien ne peut ravir.
c’est là le mys­tère de croire sans voir encore vrai­ment.

Continue, Seigneur Jésus, à faire de nous des veilleurs
guet­tant l’aurore sur les rem­parts de la ville.

fr. Dieudonné

Billets apparentés

Prière uni­ver­selle du 23e dimanche T.O. (B) Prière Universelle, 9 sep­tembre 2018 23e dimanche T.O. (B) Le Royaume de Dieu est déjà par­mi nous : des aveugles per­çoivent la lumière, des sour…
Prière uni­ver­selle du 21e dimanche T.O. (B) 26 juillet 2018 Prière uni­ver­selle du 21e dimanche T.O. (B) Seigneur Jésus, regarde‐nous avec ten­dresse. Nous avons éta­bli notre campement​à mi…
Prière de la 17è semaine du T.0. Dimanche 29 juillet 2018 Prière de la 17è semaine du T.0. Une grande foule qui attend du pain, à nos portes et au loin. Ouvre nos yeux, Seigneur J…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.