Prière universelle du 4ème dimanche de Pâques

dimanche 17 avril 2016. 4e de Pâques ©

  1. Nous remet­tons entre les mains du Christ notre divin Berger
    la semaine qui vient de s’achever,
    avec son poids de tra­vaux, d’épreuves et d’infidélités,
    avec son lot de joies, de ren­contres et de découvertes.
    Que, par notre assem­blée de prière,
    Jésus renou­velle notre confiance en lui.
  1. Nous dépo­sons entre les mains du divin Pasteur des peuples
    tous ceux qui gisent dans l’ombre,
    vic­times de la guerre, de la famine, de l’humiliation,
    les exi­lés, les exclus, les sans-domicile, les sans-amis.
    Que, grâce à notre amour de cha­ri­té ici rallumé,
    jésus trouve en nous des témoins de l’Espérance.
  1. Nous confions au Christ le divin Berger des verts pâturages,
    tous les lieux où, secrè­te­ment et sans bruit,
    d’humbles mer­veilles s’accomplissent quotidiennement :
    les nais­sances et la pure­té des nouveaux-nés,
    le bon­heur de leurs parents, la séré­ni­té des vieillards,
    l’accompagnement des mou­rants et la conso­la­tion des proches,
    le sur­saut des époux fati­gués, le retour des enfants prodigues.
    Que, grâce à tant d’amour don­né, reçu, partagé,
    Jésus puisse nous convaincre
    de le suivre encore, et tou­jours, et jusqu’au bout.
  1. Nous confions à la vigi­lance misé­ri­cor­dieuse du Christ-Pasteur
    tous ceux et celles, chez nous et au loin,
    qui assument des responsabilités
    de guides et de décideurs
    pour des popu­la­tions d’une région, d’un pays,
    de l’Europe ou de vastes continents.
    Que Jésus qui a don­né sa vie pour le salut de la multitude,
    ins­pire aux grands de ce monde
    les che­mins de la jus­tice et de la paix,
    dans le sou­ci des petits et le res­pect de la digni­té humaine.
  1. Nous nous confions, cha­cun, cha­cune, et tous ensemble,
    au Christ qui nous appelle à être des bergers
    les uns pour les autres, dans nos épreuves et nos espoirs.

    Qu’il fasse de ses frères et sœurs chrétiens
    un peuple saint et sacerdotal
    par l’intercession et l’amour de charité.
    Jésus nous connaît et son amour nous conduit
    sur les che­mins d’éternité.
    Puissions-nous y entraî­ner nos contemporains
    dans la véri­té et l’honnêteté.

fr. Dieudonné

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.