Litanies universelles. 33e T.O. ©

dimanche 13 novembre 2016

Litanies uni­ver­selles. 33e T.O. ©

1. « Des jours vien­dront où ce que vous contem­plez aujourd’hui,
il n’en res­te­ra pas pierre sur pierre ».
Au temps de Jésus, il ne res­ta effec­ti­ve­ment rien
de la pres­ti­gieuse Jérusalem.
Depuis lors et aujourd’hui, il ne reste rien non plus
des villes célèbres bom­bar­dées par des fous
et des vastes pays rava­gés par des tor­nades.
Allons‐nous déses­pé­rer de la venue du jour nou­veau pro­mis ?
Seigneur Jésus, vienne ton Esprit nous conduire
dans la véri­té toute entière des saintes Ecritures,
nous t’en prions.
Ô Seigneur, envoie ton Esprit
qui renou­velle la face de la terre.

2. « C’est par votre per­sé­vé­rance que vous obtien­drez la Vie ».
Aujourd’hui comme hier, à tra­vers des­truc­tions et mort,
l’Evangile annonce trans­for­ma­tion et renais­sance.
Les témoins de la Bonne Nouvelle
refusent la peur, l’immobilisme, la fata­li­té et l’échec.
Seigneur Jésus, vienne ton Esprit chan­ger notre regard,
tou­cher l’oreille au chant des Béatitudes,
ouvrir nos cœurs à l’irruption silen­cieuse du Divin,
nous t’en prions.

3. Nous ne pou­vons pas nous lais­ser éga­rer
par l’envahissement du bruit des médias écrits et télé­vi­sés.
Notre liber­té se joue dans notre esprit, notre cœur et notre âme.
Elle nous per­met d’accueillir le bon­heur et la joie,
elle nous invite à ren­con­trer les dou­leurs et les pleurs,
par­mi nous, chez nous, autour de nous, tout près de nous.
Seigneur Jésus, apprends‐nous la patience
qui est l’autre nom de l’amour de cha­ri­té :
elle rend ser­vice, ne jalouse pas,
ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil,
ne fait rien de mal­hon­nête,
ne cherche pas son propre inté­rêt,
ne s’emporte pas, ne tient pas de ran­cune,
elle met sa joie dans ce qui est vrai.
Elle sup­porte tout, fait confiance en tout,
espère tout, endure tout.
C’est ain­si, Seigneur, que tu enfantes le monde nou­veau
avec nous et par nous.
Oui, Jésus, nous le croyons et te le deman­dons.

4. Seigneur Jésus,
avec nos sœurs et frères de par le monde,
nous por­tons en nous de l’inguéri,
et te prions à la criée de tes misé­ri­cordes :
— dans nos impasses, sois le seul Sésame ;
— sois la seule clé quand nous avons per­du jusqu’à l’adresse de notre cœur ;
— et pour l’humanité de ce temps ten­tée par l’ivresse de son propre vide,
déchire le ciel et révèle‐toi à l’horizon,
nous t’en prions.
fr. Dieudonné

Billets apparentés

Prière uni­ver­selle du 23e dimanche T.O. (B) Prière Universelle, 9 sep­tembre 2018 23e dimanche T.O. (B) Le Royaume de Dieu est déjà par­mi nous : des aveugles per­çoivent la lumière, des sour…
Prière uni­ver­selle du 21e dimanche T.O. (B) 26 juillet 2018 Prière uni­ver­selle du 21e dimanche T.O. (B) Seigneur Jésus, regarde‐nous avec ten­dresse. Nous avons éta­bli notre campement​à mi…
Prière de la 17è semaine du T.0. Dimanche 29 juillet 2018 Prière de la 17è semaine du T.0. Une grande foule qui attend du pain, à nos portes et au loin. Ouvre nos yeux, Seigneur J…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.