1è semaine de Carême (A), 5 mars 2017

Prière universelle

1è semaine de Carême (A), 5 mars 2017

En ce début de notre marche vers Pâques,
nous confions d’abord à Dieu, Créateur de l’univers,
tout ce qui vit et res­pire sur notre planète,
dont l’existence est mise en péril
lorsque les hommes estiment
avoir la pleine connais­sance du Bien et du Mal
sans s’ouvrir à la sagesse divine.
Ô Dieu, éveille-nous à nos responsabilités
pour la sur­vie de la terre
bles­sée dans sa beau­té végé­tale et animale
et offen­sée dans la misère des pauvres gens.
Conduis-nous à la terre nou­velle et aux cieux nouveaux.

Nous confions au Père de tous les hommes
l’Eglise uni­ver­selle, la Bien-Aimée du Christ
qui s’est livré pour elle pour se la présenter
belle et immaculée.
Ô dieu, tu vois ton peuple saint tou­jours tenté
par l’argent, le pou­voir et les intrigues mondaines.
Conduis-nous au désert,
mets-nous en qua­ran­taine dans la vigi­lance et la prière.

Sur la scène poli­tique de ces temps-ci,
chez nous, autour de nous, et au loin,
nous assis­tons, par­mi les res­pon­sables des peuples,
à une ava­lanche de men­songes et de violences
qui met en péril la saine concer­ta­tion démocratique.
Et des pen­seurs auto­ri­sés estiment
que consciem­ment ou pas, nous participons
à l’apparition de cette duplicité.
Ô dieu, rends-nous simples et rusés tout à la fois,
En ce moment où le Prince du mensonge
semble trou­ver quelque regain de pou­voir sur le monde.
Dans ce désert de tentations,
puisse la Parole sou­ve­raine de ton Fils
nous rendre vain­queurs du Mal.

Le Carême vient tou­jours après Pâques,
car la Pâque de Jésus nous a devancés
et la grâce du bap­tême est notre Pâque quotidienne.
Dès lors, reçois, ô Dieu,
l’offrande de notre inébran­lable confiance en Toi,
la joie de notre liber­té en Jésus-Christ,
et notre inter­ces­sion pour la multitude
pro­mise au salut dans le sacre­ment du corps bri­sé et du sang versé
par l’Amour sans fron­tière et sans mesure.
Dieu des vivants, écoute-nous.

fr. Dieudonné

Image : Fresque de l’her­mi­tage de San Baudelio de Berlanga, Espagne, La Tentation au désert, XIIè S.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.