3è dimanche de Pâques

Prière uni­ver­selle du dimanche 30 avril 2017

3è dimanche de Pâques

Nous voi­ci, mar­cheurs vers Emmaüs,
fati­gués des paroles creuses, des paroles trom­peuses sur le podium de la vie poli­tique.
Il nous suf­fi­rait d’un peu de clar­té,
d’un fil d’espérance,
et nous pour­rions envi­sa­ger l’avenir.

Entre chez nous, Seigneur Jésus,
brûle nos coeurs au feu de ta parole,
nous t’en prions.


Nous voi­ci, tour­men­tés par l’Evangile
au spec­tacle des peuples affa­més de pain et de jus­tice,
des pays rava­gés par la vio­lence des conflits.
Il suf­fi­rait d’un sur­saut de la conscience des puis­sants
et d’un ral­lie­ment de tous les coeurs droits,
et nous pour­rions des­si­ner le monde nou­veau.

Visite-nous, Seigneur Jésus,
par­tage lar­ge­ment le vin de ta coupe,
mul­ti­plie les pains de ta ten­dresse,
nous t’en prions.

Nous voi­ci en prière,
comme des veilleurs qui vou­lons sau­ve­gar­der
le goût du bon­heur et les chants de la joie,
pour les par­ta­ger à nos contem­po­rains.
Il nous suf­fi­rait d’un peu d’audace et de folie
pour que notre Foi soit une Bonne Nouvelle.

Apprends-nous tes pas de danse, Seigneur,
nous t’en prions.

Nous voi­ci, comme les Apôtres entre Pâques et Pentecôte,
dans l’espérance renou­ve­lée de l’Esprit Saint,
qui recrée le monde dans l’amour.
Toutes nos souf­frances sont les dou­leurs
d’un bien­heu­reux accou­che­ment.

Dans cette espé­rance, viens en aide, Seigneur Jésus,
à toutes les épreuves
de tes frères et soeurs en huma­ni­té,
nous t’en prions.

fr Dieudonné.

La Cena in Emmaus, Le Caravage, 1601–1602, National gal­le­ry, Londres (détail).

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.