Entrée en Avent

Homélie du dimanche 3 décembre 2017

Entrée en Avent

« Notre Père, qui es aux cieux »

Introduction

Mes sœurs, mes frères,
L’ Avent se pré­sente à nous comme un nou­veau départ, le temps du long désir de la Venue de l’Enfant-Dieu à Noël. C’est donc une nou­velle année qui com­mence pour nous et que je vous sou­haite habi­tée de cette quête de Jésus-Christ.

Chrétiens, nous savons que notre vie n’est pas cyclique, elle ne se répète pas, comme le font les sai­sons. Nous sommes en marche vers Quelqu’un de mys­té­rieux qui vient à notre ren­contre et à la ren­contre de l’Histoire humaine. Quand nous regar­dons der­rière nous, nos sou­ve­nirs, notre réa­li­té, nous consta­tons, espérons-le, que nous chan­geons au fil des cir­cons­tances, de nos ren­contres, de notre san­té.

C’est au cœur de nos évo­lu­tions per­son­nelles, des muta­tions du monde que le Seigneur vient nous appor­ter sa Bonne Nouvelle, ses Béatitudes : paix et joie, par­don et récon­ci­lia­tion, com­pas­sion et amour. Nous sommes comme l’enfant face à la mer. Le mes­sage de l’Evangile nous dépasse tel­le­ment.
L’amour de Dieu ne cesse de gran­dir en nous. Oui, nous avons besoin de mar­cher de com­men­ce­ments en com­men­ce­ments jusqu’à des com­men­ce­ments qui n’ont pas de fin. Telle est bien le che­min pro­po­sé jusqu’à Noël : vivre de ce grand mys­tère de Jésus qui vient à notre ren­contre et qui nous invite à tout Lui don­ner et même davan­tage. L’amour du Christ est tou­jours actif et il nous invite à veiller, à répondre à sa Venue. Telle est la péda­go­gie de l’Eglise.
Nos rêves sont devant nous car nous sommes atten­dus par un Etre nou­veau que nous connais­sons si mal dans son amour extrême tou­jours en marche. Tournons-nous vers sa Croix et mar­chons joyeux vers une nou­velle nais­sance, celle du Christ vivant en nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.