Homélie du 29è dimanche T.O (B)

le 21 octobre 2018

Homélie du 29è dimanche T.O (B)

Mc. 10, 35–45

Introduction

Mes sœurs, mes frères,
En ce mois d’octobre, nous avons béné­fi­cié du soleil et du beau temps. Aujourd’hui, la com­mu­nau­té de Clerlande regarde l’horizon de l’année qui vient, à la fois ouver­ture et relance…Nous vous pro­po­sons un pro­gramme d’ateliers, de confé­rences, de concerts que je détaille­rai après le repas, vers 14 h.
L’Eglise célèbre le dimanche de la mis­sion. Pour nous, moines, la mis­sion est de témoi­gner ensemble, à Clerlande, sur place donc, même si nous avons une fon­da­tion à Kinshasa. « Venez et voyez », nous rap­pelle Jésus. Dans ce mys­tère de com­mu­nion, nos frères défunts res­tent proches de nous, au cœur de notre prière com­mune.
Voici un an, jour pour jour, le fr. Barnabé nous quit­tait pour le Royaume de Dieu et le len­de­main, je trou­vais le fr. Dieudonné décé­dé de grand matin à côté de ma porte. Deux belles figures monas­tiques, le fr. Barnabé, grand mis­sion­naire au Katanga, le fr ; Dieudonné, grand litur­giste. Tous deux rayon­nants de la pré­sence du Christ. Leur lumière nous accom­pagne en ce jour de grâce.
Accueillons-nous mutuel­le­ment et tournons-nous vers la Source de nos vies, source de com­pas­sion et de joie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.