Homélie du 30e dimanche, année B. 2018

Dimanche 28 octobre 2018

Homélie du 30e dimanche, année B. 2018

Un homme assis au bord de la route. Ce pourrait être un chômeur, ou un vieillard délaissé, ou encore l’un de ces malades assis dehors sur les bancs devant l’hôpital. Ceux-là sont des anonymes pour ceux qui passent à côté d’eux en entrant ou en sortant. Mais celui-ci a un nom et une ascendance : bar-Timée, fils de Timée. Il nous provoque à regarder chaque malade, chaque vieillard, chaque chômeur, comme des hommes et des femmes qui ont des noms et des histoires singulières. Chacun est une personne unique que Dieu tient dans la paume de sa main.

Billets apparentés

Homélie du 6e dimanche C : Béatitudes Homélie du 6e dimanche C 17/02/2019 Les « béatitudes » de Luc n’ont pas la visée générale de celles de Matthieu. Matthieu dit : « Heureux les pauvres...
Épiphanie 2019 Dimanche 6 janvier 2019 Épiphanie 2019   « Ton cœur frémira et se dilatera ». Isaïe annonçait à Jérusalem que les nations marcheraient ...
Homélie du 3è dimanche de l’Avent 2018. ( C ... Homélie du 16 décembre 2018 3e dimanche d’Avent 2018. ( C ) « Gaudete ! » C’est un dimanche de joie. Les lectures de ce jour nous adressent huit in...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.