24è dimanche T.O. ( C )

24è dimanche T.O. ( C )

Prière uni­ver­selle du 15 sep­tembre 2019

Et si l’Église de Jésus était cette femme,
sou­cieuse des plus loin­tains des êtres humains
per­dus dans l’anonymat et l’oubli ;
inquiète pour ses enfants
pri­vés du pain de vie et de la com­mu­nion fra­ter­nelle.
Père aimant,
élar­gis son amour aux dimen­sions de ton cœur.

Et si les prêtres de Jésus étaient ces pas­teurs
libé­rés des conven­tions et des juge­ments humains,
bras ten­dus à ceux qui errent sur des che­mins sans issue,
hôtes accueillants à ceux qui osent reve­nir.
Père aimant,
fais-leur connaître la joie de tous les retours.

Et si les dis­ciples de Jésus étaient des frères aînés
qui ne boudent pas le par­don
offert aux pro­digues d’un moment,
mais qui animent, eux-mêmes, la fête des retrou­vailles.
Père aimant,
rappelle-leur que tu ne sup­portes pas
qu’un seul de tes enfants soit per­du.

4. Et si notre terre rede­ve­nait
la vaste demeure pater­nelle du Créateur
où tous ses enfants auraient une bague au doigt,
des san­dales aux pieds,
et un habit neuf pour la fête.
Père aimant,
garde nos âmes dans cette Espérance,
donne-nous de gar­der vivante
cette mer­veilleuse para­bole
pour hâter ton Royaume qui vient.

fr. Dieudonné 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.