Les frères et leurs travaux

Activités et vie commune à Clerlande

Les moines ne choi­sissent pas les frères avec les­quels ils vont vivre. Ils choi­sissent un lieu et un style de vie com­mu­nau­taire qui leur per­mettent une recherche spi­ri­tuelle dans l’écoute assi­due de la Parole de Dieu, l’amour du Christ, la conver­sion selon l’évangile. Différents par leurs ori­gines et leurs his­toires, ils cherchent ensemble à tis­ser une fra­ter­ni­té dans le res­pect de cha­cun et l’obéissance com­mune.
Une majo­ri­té des frères des frères de Clerlande a été mar­quée par une expé­rience afri­caine par­fois assez longue au monas­tère Notre-Dame des sources à Lubumbashi et au prieu­ré de Mambré à Kinshasa.
frere_travail_bibliothequeÀ Clerlande, plu­sieurs frères ont sou­te­nu un impor­tant tra­vail litur­gique, édi­tions de mis­sels et de revues, mais aus­si recherches tou­jours pour­sui­vies pour la vie litur­gique au monas­tère : les offices quo­ti­diens, l’eucharistie domi­ni­cale, les fêtes.
D’autres se sont enga­gés dans des ser­vices au pro­fit de l’ensemble du monde monas­tique : Alliance inter-monastères (A.I.M.), Dialogue inter-religieux monas­tique (D.I.M.).
L’activité édi­to­riale de la com­mu­nau­té se pour­suit dans divers domaines : archi­tec­ture et art sacré, art afri­cain, dia­logue inter-religieux, vie monas­tique, essais divers.
Tous ces tra­vaux qui requièrent des enga­ge­ments per­son­nels sont ren­dus pos­sibles parce que tous les frères prennent aus­si leurs parts dans la ges­tion et l’animation de la mai­son : éco­no­mie, hôtel­le­rie, cui­sine, entre­tien.
Ainsi s’édifie une fra­ter­ni­té dans les échanges heb­do­ma­daires, la gou­ver­nance du prieur avec son Conseil, les réunions du cha­pitre. La voca­tion com­mune doit tou­jours être mise en pers­pec­tive : il s’agit de vivre selon l’évangile pour en être les mes­sa­gers.

UN MONASTÈRE BÉNÉDICTIN A PROXIMITÉ DE LOUVAIN-LA-NEUVE ET D'OTTIGNIES