« AUGMENTE EN NOUS LA FOI ! »

27ème dimanche C (2019)

« AUGMENTE EN NOUS LA FOI ! »

Luc 17, 5–10

Il s’agit vrai­ment d’une ques­tion d’actualité. Nous voyons que la foi dimi­nue dans nos régions, par­fois aus­si dans notre famille. Il semble que cer­tains ont même tout-à-fait per­du la foi. Alors nous nous deman­dons : quant à nous, que pouvons-nous faire aujourd’­hui pour conser­ver, pour aug­men­ter la foi autour de nous ?
Mais, pour répondre à cette ques­tion, il nous faut d’abord nous deman­der ce qu’est en réa­li­té la foi. Si les apôtres demandent au Seigneur d’augmenter en eux la foi, c’est parce qu’il leur avait déjà sou­vent repro­ché leur manque de foi : « Gens de peu de foi, pour­quoi avez-vous dou­té ? » Et par ailleurs, Jésus admi­rait la foi de la Syro-phénicienne ou du cen­tu­rion romain, un autre païen : « En véri­té, je vous le déclare, chez per­sonne en Israël, je n’ai trou­vé une telle foi. » Alors qu’est-ce que la foi que Jésus attend de nous et que nous lui deman­dons de voir croitre ?

Lire la suite

26è Dimanche T.O. ( C )

Dimanche 29 sep­tembre 2019

Lc 16, 19–31
Le riche et Lazare

26è Dimanche T.O. ( C )

Cet évan­gile est assez ter­rible pour nous, chré­tiens, catho­liques ou non, car à une très large majo­ri­té, nous sommes des riches à dif­fé­rents titres ; nous vivons à l’aise, nous avons reçu une bonne édu­ca­tion, nous sommes riches de nos idées, de nos convic­tions. Inversement, les pauvres n’entrent guère dans nos églises ; ils sont à nos portes pour tendre la main. Et si nous sommes bran­chés aux médias, nous les voyons sur nos écrans de télé­vi­sion par mil­liers, nous les voyons même débar­quer dans nos pays en flot presque conti­nu en quête d’un peu de digni­té. Et nous sommes inquiets ; cer­tains vou­draient leur dire : ren­trez chez vous, vous allez prendre notre pain. Je sais que la ques­tion des immi­grés est com­plexe, et qu’elle sus­cite des divi­sions à n’en plus finir. Elle ne se limite d’ailleurs pas à la seule ques­tion éco­no­mique, il s’y ajoute sou­vent une dimen­sion raciale. Nous par­le­rons donc de notre entou­rage plus immé­diat. Nous élè­ve­rons le débat à un niveau plus spi­ri­tuel qui laisse sans doute plus de liber­té, mais pas moins de ques­tion­ne­ment car si ce pauvre était Jésus lui-même qui attend au fond de notre cœur un peu d’affection, un peu de ten­dresse, que ferions-nous ? Le Christ men­diant d’amour tel était le titre d’un livre de Bernard Bro des années 70 du siècle pas­sé.

Lire la suite

25è dimanche T.O. ( C )

22 sep­tembre 2019

25è dimanche T.O. ( C )

Am 8, 4–7
Lc 16, 1–13

« Faites-vous des amis avec l’argent trom­peur. »

Cette ami­tié ne sera-t-elle pas elle aus­si trom­peuse ? L’amitié peut-elle se vendre et s’acheter ? Avec l’argent, on ne se fait pas vrai­ment des amis, mais des obli­gés, ou des clients. Le frère qui est char­gé d’accueillir les qué­man­deurs sera sans doute accueilli lui-même par toute une escorte dans les demeures éter­nelles. Mais en atten­dant cet heu­reux dénoue­ment, il lui faut de l’argent pour aider ceux qui en manquent. Celui qui fait des lar­gesses n’est pas for­cé­ment celui qui dis­pose d’un bon compte en banque. Les pauvres savent mieux par­ta­ger que les riches.

« Un homme riche avait un gérant qui lui fut dénon­cé parce qu’il gas­pillait ses biens ». Dans la Bible comme dans le Coran, le gérant c’est l’homme à qui Dieu a confié le jar­din de la terre pour le gar­der et le culti­ver. Mais nous le gas­pillons en épui­sant ses res­sources. Nous sommes aler­tés sur les dan­gers de ce gas­pillage, mais rien n’y fait. Nous avions voca­tion à être les ber­gers de la Terre, mais nous en sommes les mer­ce­naires. L’inspiration éco­lo­gique sou­te­nue par le Pape François veut pré­ser­ver notre mai­son com­mune, mais elle est encore bien loin de gagner la par­tie. Trop d’intérêts mer­can­tiles sont en jeu. Voilà le mot lâché : le mar­ché. C’est la puis­sance qui domine le monde. Les poli­tiques doivent s’y sou­mettre. Ils ne peuvent que ten­ter avec peine de le régu­ler. Il n’a pas de visage mais il est par­tout. Nous pour­rions relire notre page d’évangile en rem­pla­çant l’argent par le mar­ché.

Lire la suite