23ème dimanche du Temps Ordinaire, Année A

23ème dimanche du Temps Ordinaire, Année A

6 sep­tembre 2020

Ez 33, 7–9
Rm 13, 8–10
Mt 18, 15–20

Introduction

Mes sœurs, mes frères, soyez les bien­ve­nus
Ce temps que nous vivons est un nou­vel appren­tis­sage à aimer. Certains ont même com­pa­ré le confi­ne­ment à la vie monas­tique. Il nous ramène à l’essentiel, nous écarte des dis­trac­tions mon­daines, nous incite à cher­cher le sens de notre vie. L’amour ne fait rien de mal au pro­chain et aimons notre pro­chain comme nous-mêmes, nous redi­ra St Paul.

Cette pan­dé­mie nous rap­pelle aus­si que le mal existe, que l’homme n’en est pas direc­te­ment res­pon­sable, qu’il doit veiller à ne pas y par­ti­ci­per ni l’amplifier. Et bien sûr, qu’aucun sen­ti­ment de culpa­bi­li­té ne tient devant ce fait.

Quand on se conver­tit, le voile est enle­vé, écrit saint Paul (2 Cor 3. 16). Or, le Seigneur, c’est l’Esprit et là où l’Esprit du Seigneur est pré­sent, là est la liber­té. Et nous tous, nous reflé­tons la gloire du Seigneur et nous sommes trans­for­més en son image. Tournons nous vers sa Croix et que son Visage nous illu­mine chaque jour davan­tage.

Lire la suite

Partager pour multiplier

Dimanche2 aout 2020

Partager pour multiplier

Mt 14, 13–21

18ème dimanche T.O. A

Les trois der­niers dimanches nous avons enten­du des para­boles. À pré­sent, il s’agit de les mettre en œuvre. « Donnez-leur vous-mêmes à man­ger ! »
À la fin de son dis­cours en para­boles, Jésus nous invi­tait en effet à être comme ce « maître de mai­son qui tire de son tré­sor du neuf et de l’ancien ». L’ancien, la lec­ture tra­di­tion­nelle du récit de la mul­ti­pli­ca­tion des pains, c’est, me semble-t-il, admi­rer ce miracle extra­or­di­naire que Jésus a fait ce jour-là, comme un mer­veilleux pres­ti­di­gi­ta­teur qui sort des petits pains de sa manche, pour don­ner à man­ger à tout le monde, l’ancien c’est nous dire. « Ça nous ne pour­rons jamais le faire ! » — et nous ren­trons à la mai­son, rési­gnés.
Mais ce serait oublier que Jésus nous demande pré­ci­sé­ment : « Donnez-leur vous-mêmes à man­ger ! ». Oui, mes frères, mes sœurs, c’est désor­mais à nous de jouer ! Si nous vou­lons tirer du nou­veau du tré­sor de l’évangile, il ne suf­fit pas d’admirer Jésus, il faut faire comme lui, aujourd’­hui.

Lire la suite