messe de minuit de Noël 2020

Noël 2020

Nous voi­ci arri­vés au cœur de la fête de Noël. Toutes les pré­pa­ra­tions ont conver­gé vers ce moment de grâce. À Noël la fleur du rameau de Jessé s’est épa­nouie : c’était l’aboutissement de toute l’histoire de l’humanité. Sa venue était pré­vue et pré­pa­rée depuis des siècles. Les pro­phètes d’Israël, les sages des Nations l’avaient annon­cé, sur la terre tout sem­blait pré­vu pour l’accueillir.
Et cepen­dant, si nous lisons atten­ti­ve­ment les évan­giles de l’enfance, nous devons recon­naître qu’il y est aus­si par­tout ques­tion d’imprévus : l’annonce à Marie était tout à fait inso­lite et l’a bou­le­ver­sée, les nou­velles de sa vieille cou­sine étaient éton­nantes, et puis, contre toute attente, Joseph a quand même accep­té de la prendre chez lui. Quand enfin appro­chait le moment où elle devait mettre au monde son enfant, un ukase impré­vu les a obli­gés à se mettre en route vers Bethléhem. ( )Et là, ils ne trouvent aucun loge­ment pour les accueillir. Puis arrivent des mages d’on ne sait où. Finalement, il a fal­lu fuir jusqu’en Égypte, pour échap­per au mas­sacre des inno­cents. Bien sûr, comme l’ange l’a rap­pe­lé à Marie, « rien n’est impos­sible à Dieu », mais pré­ci­sé­ment : il n’a rien fait pour épar­gner toutes ces contra­rié­tés à ceux qu’il avait choi­si. Dieu n’est pas celui qui esca­mote les dif­fi­cul­tés, — même si c’est sou­vent pour cela que nous le prions. — Il ne faut en tout cas pas pas­ser sous silence ces impré­vus et ces contra­rié­tés que relatent les évan­giles, au pré­texte de ne pas trou­bler le cli­mat de fête. Ce ne sont pas des trait anec­do­tiques, négli­geables ; ces situa­tions impré­vi­sibles font par­tie du mys­tère de Noël parce qu’elles font par­tie de la condi­tion humaine, et Dieu est venu pour assu­mer toute notre humanité.

Lire la suite

Assomption

Mercredi 15 aout 2018

ASSOMPTION

en la célébrant aujourd’hui, ce sont toutes les femmes que nous honorons, nos filles, nos épouses, nos mères.

L

a rela­tion de l’Église avec Marie est com­plexe et fas­ci­nante, tout comme la dévo­tion du peuple chré­tien à Marie. De bons théo­lo­giens ont émis des réserves sur l’inflation des dogmes mariaux au siècle der­nier et bien des catho­liques sont mal à l’aise avec les dérives de la pié­té mariale. Et pour­tant la célé­bra­tion de l’Assomption remonte au Vè siècle et la mul­ti­tude des vierges ornées de vête­ments somp­tueux et por­tées en pro­ces­sions, les foules des grands lieux de pèle­ri­nage, comme les buis­sons de cierges dont les flammes veillent sur des détresses silen­cieuses, tout cet atta­che­ment popu­laire ou secret à la figure de Marie appelle d’autres médi­ta­tions que des ques­tion­ne­ments de beaux esprits. Qui de nous n’a jamais levé les yeux vers son image, dépo­sé une fleur ou mur­mu­ré un Ave ? Et quel per­son­nage tient plus de place dans l’histoire de l’art chrétien ?

Lire la suite

HORAIRE DE LA SEMAINE SAINTE 2018

HORAIRE DE LA SEMAINE SAINTE 2018

MERCREDI SAINT

07h00 Laudes
11h00
Eucharistie
19h00
Vêpres
De 18h30 à 20h30
 : pos­si­bi­li­té de rece­voir indi­vi­duel­le­ment le sacre­ment de la réconciliation

JEUDI SAINT

7h00 Laudes
10h30 : Conférence (Paul Scolas)
19h30LA CÈNE DU SEIGNEUR
sui­vie d’un temps d’adoration, jus­qu’à 22h00

VENDREDI SAINT

7h30 Laudes
15h00 Prière (au Centre W. Lennox)
19h30 LA PASSION DU SEIGNEUR

SAMEDI SAINT

7h30 Laudes
10h30Conférence (Paul Scolas)
18h30 Moment de prière silencieuse

DIMANCHE DE PÂQUES

05h00
VIGILE PASCALE
sui­vie d’un petit déjeu­ner à la salle Jacques Dupont

11h00 EUCHARISTIE
18h30 Vêpres

LUNDI DE PÂQUES

8h00 Laudes
12h15 Eucharistie

MARDI DE PÂQUES

7h30 Laudes