Fête de Saint Benoît

Fête de Saint Benoît

Dimanche 11 juillet 2020

Ph 4, 4–9 ; Mt 5, 43–48

Pendant toute sa vie, de Nurcie au Mont Cassin, en pas­sant par Subiaco et Vicovaro, saint Benoît a mar­ché « sous la conduite de l’évangile » et sa Règle est toute entière ani­mée par l’esprit de l’évangile. En cher­chant un texte pour sa fête, je suis tom­bé par erreur ou par un heu­reux hasard sur ce pas­sage que je vous ai lu. Et j’ai été frap­pé en décou­vrant que, comme tant d’autres, il évo­quait une carac­té­ris­tique cen­trale de l’évangile, mais aus­si de la tra­di­tion béné­dic­tine.

Lire la suite

14è Dimanche du Temps ordinaire, A

14ème dimanche ordi­naire A

05 juillet 2020

Il me semble qu’il y a ici un ensei­gne­ment dans le pro­lon­ge­ment de la Pentecôte : une pro­messe pour des gens fati­gués : fati­gués d’attendre la fin d’une période dif­fi­cile, de ployer sous le far­deau de déci­sions com­pli­quées, de pei­ner sous le poids de res­pon­sa­bi­li­tés de tous genres et d’un ave­nir finan­cier incer­tain.
Fatigués peut-être de nous-mêmes, d’avoir à choi­sir entre le meilleur de nous-mêmes et le moins bon, d’osciller entre la médio­cri­té pha­ri­sienne et la pié­té authen­tique.

Et voi­là que sur­vient Quelqu’un : il ne monte pas sur ses grands che­vaux, il ne prend pas les grands airs de celui qui sait tout : le pro­phète Zacharie l’envisage de loin comme celui qui vien­dra mon­té sur un âne, le petit d’une ânesse, pour nous inter­pel­ler : « Fatigués ? Vous avez dit : fati­gués ? »

Lire la suite

UN MONASTÈRE BÉNÉDICTIN A PROXIMITÉ DE LOUVAIN-LA-NEUVE ET D'OTTIGNIES