Archives par mot-clé : 26è TO B

Homélie du 26è dimanche T.O (B)

30 septembre 2018

Homélie du 26è dimanche T.O (B)

L’Esprit du Seigneur trans­forme des hommes et des femmes de manière inat­ten­due. Dans la pre­mière lec­ture, Eldad et Medad pro­phé­tisent, parlent au nom de Dieu alors qu’ils n’en n’ont pas reçu offi­ciel­le­ment la mis­sion ! Heurté par cette situa­tion, Josué s’insurge et veut les faire inter­dire de parole. Son inter­ven­tion fait appa­raitre la pro­blé­ma­tique : où et par qui la Parole de Dieu peut elle être pro­cla­mée ?

L’Évangile de liberté : 26ème dimanche B

L’Évangile de liberté

26ème dimanche B

Mc 9, 38–48

Je vois bien, de mes deux yeux, qu’il n’y a pas beau­coup de borgnes, d’estropiés et de man­chots dans notre assem­blée. Serions-nous tous par­faits ?

Une pre­mière chose à faire en médi­tant cet évan­gile, est de bien nous situer par rap­port à ces expres­sions exa­gé­rées qui reviennent sou­vent dans la bouche de Jésus. Ses contem­po­rains com­pre­naient bien ce que nous appe­lons des hyper­boles sémi­tiques, comme le cha­meau qui devrait pas­ser par le chas d’une aiguille ou la poutre dans ton œil. Mais pour nous, habi­tués à des comptes ren­dus exacts, ce lan­gage est tel­le­ment exces­sif, qu’il risque de deve­nir insi­gni­fiant. Finalement nous n’entendons plus ce que Jésus vou­lait nous dire. Or ces exi­gences de rup­ture, de cou­pure font par­tie inté­grante de l’Évangile. Jésus n’a pas fait qu’annoncer une bonne nou­velle, il a aus­si dénon­cé, par­fois avec vio­lence, ce qui entra­vait la venue de cette bonne nou­velle.

Lire la suite