Archives par mot-clé : 26è TO C

26è Dimanche T.O. ( C )

Dimanche 29 sep­tembre 2019

Lc 16, 19–31
Le riche et Lazare

26è Dimanche T.O. ( C )

Cet évan­gile est assez ter­rible pour nous, chré­tiens, catho­liques ou non, car à une très large majo­ri­té, nous sommes des riches à dif­fé­rents titres ; nous vivons à l’aise, nous avons reçu une bonne édu­ca­tion, nous sommes riches de nos idées, de nos convic­tions. Inversement, les pauvres n’entrent guère dans nos églises ; ils sont à nos portes pour tendre la main. Et si nous sommes bran­chés aux médias, nous les voyons sur nos écrans de télé­vi­sion par mil­liers, nous les voyons même débar­quer dans nos pays en flot presque conti­nu en quête d’un peu de digni­té. Et nous sommes inquiets ; cer­tains vou­draient leur dire : ren­trez chez vous, vous allez prendre notre pain. Je sais que la ques­tion des immi­grés est com­plexe, et qu’elle sus­cite des divi­sions à n’en plus finir. Elle ne se limite d’ailleurs pas à la seule ques­tion éco­no­mique, il s’y ajoute sou­vent une dimen­sion raciale. Nous par­le­rons donc de notre entou­rage plus immé­diat. Nous élè­ve­rons le débat à un niveau plus spi­ri­tuel qui laisse sans doute plus de liber­té, mais pas moins de ques­tion­ne­ment car si ce pauvre était Jésus lui-même qui attend au fond de notre cœur un peu d’affection, un peu de ten­dresse, que ferions-nous ? Le Christ men­diant d’amour tel était le titre d’un livre de Bernard Bro des années 70 du siècle pas­sé.

Lire la suite

à lire aussi

Condamnés au grand abime ?

Homélie du dimanche 25 septembre 2016

26ème dimanche du Temps Ordinaire — Année C

Condamnés au grand abime ?

Vous vous sou­ve­nez de l’évangile de la semaine der­nière ?
Il était déjà ques­tion d’argent.
Jésus était avec des Pharisiens. Il leur avait racon­té une para­bole. Après l’avoir enten­du, pré­cise St Luc, les pha­ri­siens, qui aiment beau­coup l’argent, pré­cise St Luc, avaient tour­né Jésus en déri­sion. C’est à ce moment là, semble dire le texte, qu’il leur a racon­té cette autre para­bole que nous venons d’entendre et qui a dû en défri­ser plus d’un…

Lire la suite

à lire aussi