Archives par mot-clé : 29è dimanche TO C

Prière Universelle du 29è dimanche TO année C

Prière Universelle, 29e ©, 20 octobre 2019

Prions avec la force de la Foi
notre Dieu et Père,
qui ne refuse rien à ceux qui ont en Lui pleine confiance.
Confions-lui l’avenir de notre terre :
puisse le Christ ne pas l’abandonner jusqu’au jour où il vien­dra.

Prions avec la force de l’Espérance
notre Dieu de ten­dresse,
qui accueille avec pré­di­lec­tion le cri des mal­heu­reux.
Confions-lui tous ceux qui sont mépri­sés par les puis­sants :
puisse le Christ rendre jus­tice aux cœurs droits.

Lire la suite

à lire aussi

29e Dimanche du TO C. 2019

29e Dimanche du TO C. 2019

20 octobre 2019

« Il faut tou­jours prier sans se décou­ra­ger » dit St-Luc. Et il donne une para­bole éton­nante : un juge inique qui ne res­pecte pas Dieu et se moque des hommes, et une pauvre veuve qui lui casse la tête jusqu’à ce qu’elle obtienne jus­tice. Ce n’est pas une allé­go­rie que l’on pour­rait déchif­frer terme à terme : Dieu n’est pas ce juge inique mais nous, nous sommes bien comme cette pauvre veuve. Qui de nous n’a pas fait la triste expé­rience de prières de demande inlas­sa­ble­ment répé­tées et jamais encore exau­cées : la prière des parents pour un fils ou une fille qui s’égarent, la prière pour un frère ou une sœur acca­blés par le sort ou en proie à une trop lourde dépres­sion. Le monde est sub­mer­gé par le flot inces­sant de ces prières qui semblent déses­pé­ré­ment vaines.

Lire la suite

à lire aussi

Casser la tête à Dieu. 29è dimanche TO. C

Homélie du dimanche 16 octobre 2016

Casser la tête à Dieu

Saint Paul dit à Timothée, et après lui aux pré­di­ca­teurs : « Proclame, inter­viens à temps et à contre-temps, dénonce, reproche, encou­rage, tou­jours avec patience et le sou­ci d’instruire ». Á qui faut-il plus de patience : aux pré­di­ca­teurs ou à ceux qui les écoutent ? Vous avez tout juste le droit de faire quelques moues ou quelques clins d’œil, et de réser­ver vos com­men­taires entre vous à la sor­tie. De notre côté, nous ne sommes guère enclins aux dénon­cia­tions et aux reproches. Que pourrions-nous vous repro­cher ? Nous sommes tel­le­ment contents de nos belles assem­blées du dimanche et des jeunes familles qui nous rejoignent.

Lire la suite

à lire aussi