Archives par mot-clé : 3ème dimanche de carême

Le Figuier Stérile

Le figuier sté­rile

Luc 13,1–9
3ème dimanche de Carême, C

Après les deux pre­miers évan­giles tra­di­tion­nels du carême, ceux qui sont com­muns aux trois années du cycle litur­gique, à savoir les ten­ta­tions et la trans­fi­gu­ra­tion du Seigneur qui nous avaient menés d’abord au désert pour des choix exis­ten­tiels, puis sur une haute mon­tagne pour une ren­contre avec le Seigneur trans­fi­gu­ré qui nous laisse entre­voir le relè­ve­ment du Christ res­sus­ci­té après sa défi­gu­ra­tion dans sa pas­sion, l’évangéliste Luc nous pro­pose une sorte d’intermède cen­tré sur la conver­sion. Cet inter­mède est bâti sur deux faits divers : le mas­sacre de pauvres inno­cents en train de faire leurs sacri­fices rituels, et la chute d’une tour qui entraî­na la mort de 18 vic­times, elles aus­si inno­centes. Ils sont sui­vis d’une para­bole, celle du figuier sté­rile.

Lire la suite

3ème dimanche de Carême C

24 mars 2019

3e dimanche de Carême. ©

Prions Dieu notre Père,
le Père de tous ses enfants de la terre qu’il aime :
Tu vois, Seigneur, la misère de ton peuple,
tu entends les cris de ceux qui tombent sous les coups du mal­heur.
Viens nous déli­vrer.

Prions Dieu notre Père,
le Père de Jésus notre Sauveur :
Tu n’envoies à per­sonne, Seigneur, la souf­france et la mort,
tu ne juges ni ne condamnes, tu veux que les hommes vivent.
Viens nous libé­rer.

Prions Dieu notre Père,
le Vigneron d’une patience infi­nie :
Tu espères tou­jours que la terre don­ne­ra des fruits de jus­tice et de paix,
tu ne cesses d’éclairer les consciences et d’ouvrir les cœurs.
Viens bri­ser nos chaînes.

Prions Dieu notre Père
qui a envoyé son Fils pour gué­rir et sau­ver tous les hommes :
Tu aimes, Seigneur, l’Eglise, mal­gré les crimes et les fai­blesses de ses membres,
et tu la veux pauvre et ser­vante du monde.
Viens mettre au large le cœur de ses dis­ciples.

Prions Dieu notre Père,
le Père des pro­messes d’une terre où coulent le lait et le miel :
Tes pen­sées, Seigneur, vont à tous ceux que nous te recom­man­dons :
nos familles, nos amis, nos proches de voi­si­nage et de tra­vail,
les mal­heu­reux au loin, et les pauvres à nos portes,
les malades, les acci­den­tés, les ago­ni­sants,
les jeunes, et les per­sonnes du grand âge,
et nous-mêmes pèle­rins vers la Cité pro­mise.

Viens nous sor­tir D’Égypte,
ouvre-nous le pays de Canaan.

fr. Dieudonné