Archives par mot-clé : 5è dimanche de carême

Un retour à la vie

UN RETOUR À LA VIE

5ème dimanche Carême C (2019)
Jn 8, 1–11

La situa­tion de l’Église aujourd’­hui est deve­nue sou­dain dif­fi­cile, parce que l’on exige avant tout d’elle plus d’humanité. Elle s’est cou­ra­geu­se­ment enga­gée dans la défense de de la morale et de la doc­trine, mais nous décou­vrons qu’elle n’a pas suf­fi­sam­ment été atten­tive aux per­sonnes. La per­sonne, toute per­sonne est sacrée, plus que la morale et le dogme. Je crois que l’interpellation faite aujourd’­hui à l’Église est un appel à reve­nir encore et encore à l’Évangile. Oui, mes frères, mes sœurs, nous avons tou­jours à le redé­cou­vrir, et il semble qu’on soit aujourd’­hui mieux pla­cé pour l’accueillir. En tout cas la litur­gie peut beau­coup nous y aider, comme on le ver­ra.

Lire la suite

5è dimanche de Carême

Prière Universelle, 5e dimanche de Carême. ©, 7 avril 2019

Seigneur Jésus,
tu n’es pas un juge qui condamne, mais un Sauveur.
A tous tes dis­ciples, de par le monde,
donne la grâce de trou­ver, et non de perdre ;
de don­ner la vie, et non de tuer ;
la grâce de rame­ner, et non d’exiler ;
de déli­vrer, et non de tra­hir.

Seigneur Jésus,
tu n’es pas un maître qui écrase, mais un Ami.
A ton Église ser­vante et pauvre,
donne la grâce de rele­ver, et non de faire tom­ber ;
de bénir, et non de mau­dire ;
d’honorer ses enfants, et non de les blâ­mer.

Lire la suite

5è dimanche de Carême : Les Grecs qui voient

5ème dimanche de carême année B.
18 mars 2018

Les Grecs qui voient

Des grecs veulent voir Jésus. Ils s’adressent aux deux dis­ciples qui portent des noms grecs, Philippe et André. Au tout début de l’évangile de Jean, ces deux-là étaient dans le groupe des dis­ciples du Baptiste et Jésus leur avait dit : « venez voir ». C’était sa seconde parole. Les pre­miers qui ont vu intro­duisent main­te­nant ceux qui veulent voir. Nous sommes juste avant la fin, au moment de la Pâque déci­sive, et devant ces grecs qui veulent le voir, Jésus voit déjà le fruit de sa mort, comme il voyait le blé en herbe déjà doré pour la mois­son au pre­mier séjour chez les sama­ri­tains : il voit du grain qui lève et qui porte du fruit alors qu’il sait que sa perte est proche. L’évangile va pas­ser aux grecs, c’est à dire au monde. Il sera écrit en grec. Lire la suite