Archives par mot-clé : Benoit Standaert

13ème Dimanche Ordinaire, année B

13ème Dimanche Ordinaire, année B

27 juin 2021

Mc 5, 21–43

Introduction

Bien­ve­nue à vous tous, chers frères et sœurs, vous qui êtes venus ici à Clerlande dans la brume mati­nale et vous qui nous sui­vez grâce à l’internet.
Jésus « pas­sait en fai­sant le bien », c’est ain­si que saint Pierre dans les Actes des Apôtres résume toute la vie publique de Jésus. Il passe aus­si par­mi nous dans l’écoute des récits colo­rés que saint Marc en pre­mier nous a conser­vés. Laissons-nous tou­cher par son pas­sage, lui qui est plein de vie, de force, de confiance en Dieu. L’air de rien il fait sen­sa­tion. Les contrastes dans ce qu’on va entendre sont élo­quents. Ouvrons-nous à sa proxi­mi­té tou­jours bou­le­ver­sante : elle peut nous gué­rir, arrê­ter le mal, réen­gen­drer la vie, et libé­rer tout ce qui est coin­cé en nous. On entre dans une période plus déten­due quant aux mesures contre le Covid. Vivons-la bien, avec gra­ti­tude. Faisons eucha­ris­tie et tournons-nous ensemble vers la croix du Sauveur, sans crainte et avec foi : « Ne crains pas, dira Jésus. Crois seule­ment ». Kyrie eleison.

Lire la suite

Fête de la Trinité

Trinité

Dimanche 30 mai 2021

Introduction

Bien chers frères et sœurs, chers amis, bien­ve­nue à vous tous qui nous sui­vez par inter­net. Nous nous excu­sons si tout n’était pas clair et net dans l’image et dans la voix il y a huit jours. Indépendamment de notre volon­té, cer­taines connexions n’ont pas bien fonc­tion­né. On espère un meilleur résul­tat aujourd’hui !

Mais, comme vous pou­vez le voir, nous sommes ici dans la cha­pelle avec un nombre très réduit de per­sonnes. Seule la com­mu­nau­té des frères est repré­sen­tée. C’est la pre­mière fois en un demi-siècle que l’on vit quelque chose de pareil. C’est que le Covid est entré dans nos rangs et plu­sieurs sont conta­mi­nés – « posi­tifs », comme on dit. Nous sommes en qua­ran­taine stricte, et nous avons dû fer­mer nos portes, bien mal­gré nous ! Heureusement tout de même que la tech­nique nous per­met de rejoindre bien des absents de ce lieu-ci.

Gardons ensemble le cœur haut, vivons avec sagesse et pru­dence, prions les uns pour les autres et souvenons-nous tou­jours que le nombre n’est pas un cri­tère : « Là où deux ou trois sont réunis en mon Nom, Je suis au milieu de vous ! », disait Jésus aux siens avant de les quit­ter ! Et ce « deux ou trois », disent les Pères de l’Eglise, cela vaut aus­si pour celui qui est seul et unit toute sa per­sonne, corps, âme et esprit, pour accueillir dans la prière son Dieu et son sauveur.
Aujourd’hui nous fêtons non pas un évé­ne­ment his­to­rique par­ti­cu­lier, mais Dieu en lui-même, la sainte Trinité – Père, Fils et Esprit saint – tel qu’Il s’est révé­lé à nous dans l’histoire. C’est une fête pour contem­pla­tifs, pour des mys­tiques, comme la sainte Elisabeth de la Trinité. Et ne croyez sur­tout pas que ce soit une fête com­pli­quée, un casse-tête mathé­ma­tique où trois est égal à un, ou encore selon le mot de Jacques Prévert : « La théo­lo­gie c’est simple comme dieu et dieu font trois ! »

En réa­li­té, le cœur simple qui aime, com­prend tout car, dit le poète, « tout est amour dans l’Amour même ». Tournons-nous avec foi et amour vers celui qui n’est qu’amour et invoquons-le par un triple Kyrie qui s’adresse au Père, au Fils et au Seigneur, l’Esprit qui habite en nos cœurs.

Lire la suite

Ascension 2021

Ascension

Jeudi 13 mai 2021

Introduction

Bien­ve­nue à vous tous, chers frères et sœurs, pour la fête de l’Ascension ! Un grand Sursum cor­da : « en haut les cœurs ! », résonne et habite toute la litur­gie de cette fête qui est dans le calen­drier une des grandes fêtes ver­ti­cales de toute l’année, ensemble avec la fête du Baptême de Jésus dans le Jourdain. Se mou­voir sur l’axe ver­ti­cal, c’est autant s’abaisser au plus bas que d’être éle­vé et atti­ré vers le plus haut. Qui hésite à des­cendre, sera han­di­ca­pé pour mon­ter, voi­là ce que l’expérience nous apprend. Une humi­li­té et une trans­pa­rence sont néces­saires pour par­ti­ci­per plei­ne­ment à la fête. « Quand je serai éle­vé de terre, j’attirerai tous les hommes à moi », dit le Christ dans saint Jean. Éprouverons-nous cette trac­tion, voi­là la ques­tion ? Plus quelqu’un est vul­né­rable, consciem­ment fra­gile dans toutes ses fai­blesses et qu’il avance ain­si, plus forte sera sa per­cep­tion que le Christ mon­té « attire » et nous unit à lui et à Dieu. Regardons la croix radieuse, consi­dé­rons notam­ment l’axe ver­ti­cal et laissons-nous hum­ble­ment atti­rer : car, comme l’écrit saint Benoît, on monte en s’abaissant, et l’on rejoint la gloire en confes­sant son péché. Kyrie eleison.

Lire la suite