Archives par mot-clé : fête de st Benoît

Fête de Saint Benoît

Fête de Saint Benoît

Dimanche 11 juillet 2020

Ph 4, 4–9 ; Mt 5, 43–48

Pendant toute sa vie, de Nurcie au Mont Cassin, en pas­sant par Subiaco et Vicovaro, saint Benoît a mar­ché « sous la conduite de l’évangile » et sa Règle est toute entière ani­mée par l’esprit de l’évangile. En cher­chant un texte pour sa fête, je suis tom­bé par erreur ou par un heu­reux hasard sur ce pas­sage que je vous ai lu. Et j’ai été frap­pé en décou­vrant que, comme tant d’autres, il évo­quait une carac­té­ris­tique cen­trale de l’évangile, mais aus­si de la tra­di­tion béné­dic­tine.

Lire la suite

Fête de la saint-Benoît

Mercredi 11 juillet 2018

Fête de la saint-Benoît

Introduction

Mes sœurs, mes frères, amis de Clerlande,
Nous voi­ci heu­reux en ce jour lumi­neux de célé­brer ensemble, la com­mu­nau­té de Rixensart, celle de Bossut et de Clerlande, la fête de notre Père saint Benoît, Patron de l’Europe.

C’est dans l’intercession mutuelle et l’adoration que nous por­tons dans cette eucha­ris­tie toutes nos inten­tions et tout par­ti­cu­liè­re­ment nos fon­da­tions à Bethléem, au Brésil, au Tchad, en R.D.C.

Homélie de la fête de saint-Benoît du 21/03/2018

Fête de st-Benoît

Homélie de la fête de saint-Benoît du 21/03/2018

Introduction

Chers frères et amis de Clerlande,

Nous célé­brons aujourd’hui saint Benoît qui est à la source de notre vie com­mune où nous appre­nons jour après jour à mieux aimer nos frères et Dieu. C’est un appren­tis­sage qui se mesure dans l’imprévu de chaque jour. Nous sommes appe­lés à tou­jours com­men­cer. « Aujourd’hui, je com­mence » est la devise du moine. Ce n’est pas dans une démarche cyclique comme celle des sai­sons, comme le prin­temps qui débute théo­ri­que­ment en ce jour, mais dans une marche vers l’avant, comme le veilleur qui regarde l’horizon tour­né vers le Christ, vers le Royaume du Père. Nous sommes invi­tés à pres­ser le pas, à aller de l’avant avec enthou­siasme et bon­heur. Que cette jour­née renou­velle en nous notre adhé­sion au Christ et à nos frères et pour être accor­dés à ce que nous célé­brons, recon­nais­sons devant le Dieu misé­ri­cor­dieux notre fai­blesse et notre péché.

Lire la suite