Archives par mot-clé : fr Grégoire

24è dimanche T.0. ( C )

15 sep­tembre 2019

24è dimanche T.0. ( C )

« Jai per­du quelque chose ! » Je sup­pose que vous connais­sez bien le sen­ti­ment désa­gréable lié à la perte de quelque chose à quoi nous tenons ou dont nous avons un urgent besoin. Je ne suis pas à l’aise tant que je n’ai pas retrou­vé cet objet et, en plus, mille hypo­thèse me tra­versent l’esprit : oubli, dis­trac­tion, perte de mémoire, mal­veillance, vol etc.… Et puis quand il réap­pa­rait, quel sou­la­ge­ment, quelle joie d’avoir de nou­veau sous la main ce qui était per­du.

Aujourd’hui, dans l’évangile, il s’agit d’un objet, d’un ani­mal et enfin d’un être humain, un fils. Dans les deux pre­mières para­boles on cherche, on cherche jusqu’à ce qu’on trouve ; dans la troi­sième, on attend, on attend, jusqu’à ce que l’être aimé revienne. Laissons le ber­ger et la femme à la joie des retrou­vailles et venons-en au fils per­du. Ce jeune homme, avide d’indépendance, prend le large, mène la grande vie, dis­sipe son patri­moine en vivant « aso­toos » : ce mot grec évoque une vie misé­rable, qui ne peut être sau­vée : et le voi­là dans la gêne contraint à la déchéance.

Lire la suite

Homélie du 19ème dimanche ordinaire C

Dimanche 11 aout 2019

Homélie du 19ème dimanche ordinaire C

Vous rappelez-vous que, dimanche der­nier, l’homélie se ter­mi­nait de manière assez abrupte par une mise en garde contre l’égocentrisme et un appel à la soli­da­ri­té ? Le livre de Qohélet par­lait d’un homme sou­cieux, se don­nant de la peine et en proie aux insom­nies, tan­dis que Jésus, dans l’Evangile, tra­çait le por­trait d’un fer­mier riche mais avare, ne sachant que faire de ses abon­dantes récoltes et pro­je­tant d’agrandir ses gre­niers pour sto­cker son grain !

Lire la suite

Trinité 2019

Dimanche 16 juin 2019

Trinité

Quelles sont ces nom­breuses choses que Jésus vou­drait encore dire aux Apôtres mais dont il estime que, pour l’instant, ils ne peuvent pas les por­ter ? Quel est le poids qu’Il n’ose pas faire peser sur eux de peur, peut-être, qu’ils ne craquent ? Choses tra­giques que les Apôtres crain­draient devoir affron­ter ou, au contraire, choses tel­le­ment mer­veilleuses qu’ils auraient peine à y croire ?

Lire la suite