Archives par mot-clé : frère Yves de Patoul

Que Tous soient Un

Que Tous soient Un

Dimanche 16 mai 2021

7ème semaine du temps pascal

(Jn 17,11b-17)

Nous pou­vons être recon­nais­sants à l’évangéliste Jean de nous avoir lais­sé une prière de Jésus qu’il adres­sait à son Père. C’était la veille de sa mort, en pré­sence de ses dis­ciples. On peut entendre cette prière comme s’il sié­geait déjà sur son trône céleste à la droite de son Père. Cette prière est en faveur des « siens qui sont dans le monde » : non seule­ment les apôtres et la Vierge Marie qui assis­taient au der­nier repas et qui l’écoutaient atten­ti­ve­ment, mais nous tous ses dis­ciples qui vivons sur cette terre au milieu des anges aus­si bien que des loups. Il prie pour eux, et pour nous tous.

Lire la suite

Guérisons multiples à Capharnaüm

Homélie du 5e Dimanche ordinaire B

Guérisons mul­tiples à Capharnaüm

« Si j’annonce l’évangile, je n’ai pas à en tirer orgueil, c’est une nécessité qui s’impose à moi. Malheur à moi si je n’annonce pas l’évangile ».

Cette der­nière affir­ma­tion qua­si pro­ver­biale de saint Paul pour­rait et devrait être la devise de tous ceux qui sont un peu conscients de leur iden­ti­té chré­tienne. Le vrai dis­ciple du Christ, celui qui est digne de por­ter le nom de chré­tien c’est celui qui essaye par tous les moyens qui lui sont pos­sibles d’annoncer autour de lui la bonne nou­velle du salut. Il doit évi­dem­ment être convain­cu qu’il a une bonne nou­velle à com­mu­ni­quer. Saint Paul, lui, en était abso­lu­ment convain­cu : « libre à l’égard de tous, je me suis fait le ser­vi­teur de tous afin d’en gagner le plus grand nombre pos­sible ». Dans l’évangile selon saint Marc que nous avons enten­du aujourd’hui, nous trou­vons la même convic­tion qui anime Jésus et dont saint Paul est imbi­bé, impré­gné au plus pro­fond de lui-même : nous y voyons Jésus par­cou­rir villes et vil­lages en train de gué­rir tous ceux qu’on lui pré­sente, tous les malades atteints de toute sorte de mala­dies phy­siques et psy­chiques, aus­si bien que la belle-mère de Pierre atteinte de fièvre.

Lire la suite

6ème Dimanche Pascal

6è Dimanche Pascal (A)

17 mai 2020

Homélie sur Jean 14,15–21

L’évan­gile que nous venons d’entendre fait par­tie d’un vaste ensemble qu’on appelle « dis­cours d’adieu », un dis­cours qui a été pro­non­cé par Jésus à la veille de sa pas­sion, le jeu­di saint jour de la der­nière Cène, sachant bien tout ce qui l’attendait. Il s’adresse à ses dis­ciples qu’il veut ras­su­rer à l’approche de sa mort vio­lente qui pour­rait les ébran­ler, eux qui ont vécu avec lui quelques années inou­bliables, ils se sont atta­chés à lui et Jésus ne vou­drait pas que tout cette riche expé­rience vécue ensemble, accom­pa­gnée d’un ensei­gne­ment solide, s’envole en fumée. Dans ce dis­cours, Jésus livre ses volon­tés, ses convic­tions les plus fortes comme on le fait dans un testament.

Lire la suite