Archives par mot-clé : frère Yves de Patoul

Homélie du dimanche 22 juillet

16è semaine du TO (B)

Homélie du dimanche 22 juillet

Mc 6, 30–34

Notre vie quo­ti­dienne est tis­sée d’une série de gestes, d’habitudes que nous répé­tons plu­sieurs fois dans une même jour­née, cer­taines que nous repro­dui­sons une fois chaque jour comme dor­mir et se lever, enfin … la plu­part d’entre nous. Certains gestes occupent une part plus impor­tante, tel man­ger, tra­vailler, se repo­ser. L’évangéliste Marc que nous sui­vons tout au long de cette année litur­gique excelle à jouer sur ces modèles de com­por­te­ments qui se déroulent au cours d’une même jour­née et qui sont comme des sortes d’évidence : nous les accom­plis­sons sans réflé­chir et leur suc­ces­sion dans le temps se fait selon des habi­tudes qui sont propres à cha­cun, ou propres à des groupes ou même à des vastes ensembles socio-culturels. Dans les pays où il fait tou­jours chaud, on ne tra­vaille pas ou guère l’après-midi pour don­ner un exemple.

Fête du Saint Sacrement (année B)

Homélie du dimanche 3 juin 2018

Fête du Saint Sacrement (année B)

Nous célé­brons en ce jour la fête du sacre­ment de l’eucharistie. L’appellation offi­cielle « fête du Saint Sacrement du corps et du sang du Christ » a quelque chose de moyen­âgeux en ce sens que jadis, d’après mes sources, les fidèles atta­chaient plus d’importance au fait de voir l’hostie et le calice que de com­mu­nier – « Mangez et buvez » étant réser­vé au prêtre comme nous l’avons encore enten­du ce matin à Laudes dans le livre de l’Exode (24). Les plus anciens par­mi nous se rap­pellent encore les pro­ces­sions à tra­vers les vil­lages et même les grandes villes (j’ai un sou­ve­nir per­son­nel d’avoir été le petit Jésus dans une pro­ces­sion dans un fau­bourg de Liège bien avant que celui-ci se rem­plisse d’immigrés ; sans doute avais-je à cette époque des boucles dorées en guise de che­ve­lure ?). Ces pro­ces­sions avaient indé­nia­ble­ment un carac­tère très dévo­tion­nel et popu­laire. C’étaient des temps forts dans la vie d’une com­mu­nau­té rurale : elles ras­sem­blaient un grand nombre de gens, croyants ou non, dans la fer­veur chré­tienne d’une Église qui était au milieu du vil­lage.Lire la suite →

4è Dimanche de Carême

Homélie du 11 mars 2018

4è Dimanche de Carême

Notre marche devient autre. En ces jours, nous sommes appe­lés à renouer avec le Seigneur en ayant confes­sé notre péché, une nou­velle rela­tion peut s’instaurer entre Lui et nous… Jean revient sur ce moment qui s’offre à cha­cun de nous, contem­pler le Christ en Croix, lui par­ler en véri­té. Pour cela, il aborde trois dimen­sions à consi­dé­rer toutes ensemble : l’élévation propre du Christ en se réfé­rant au ser­pent de bronze cause du salut dans le désert, la volon­té d’amour du Père ain­si que notre propre atti­tude, qui se joue dans notre propre rap­port à la véri­té. Rien ne peut se pas­ser sans l’élévation du Christ, rien ne peut se pas­ser sans le pro­jet d’amour du Père, rien ne peut se pas­ser sans ma libre impli­ca­tion. Comprendre ain­si la situa­tion m’aide à aller vers le che­min de vie.Lire la suite →