Archives par mot-clé : Pierre de Béthune

C’est l’accueil qui purifie

14 FÉVRIER 2021
6ème Semaine du Temps Ordinaire Année B

Nous sommes tou­jours à ce pre­mier cha­pitre de l’évangile de Marc qui décrit avec pré­ci­sion la façon de faire de Jésus. Nous sommes sur­tout frap­pés par le rythme hale­tant de sa démarche et par la mul­ti­pli­ci­té de ses ren­contres. Le pas­sage enten­du aujourd’hui ajoute une pré­ci­sion impor­tante, et je dirais même déci­sive : Jésus ren­contre un lépreux et il le touche. Au pre­mier abord cela pour­rait sem­bler un détail. Mais vous ver­rez que ce tou­cher est ici très signi­fi­ca­tif et même très impor­tant. Je veux donc médi­ter sur cette façon de faire si par­ti­cu­lière de Jésus.
Bien sûr, ce que je vais racon­ter ici est tout à fait dépla­cé, hors sai­son, puisqu’il n’est ques­tion, en ces jours de pan­dé­mie, que d’éviter au maxi­mum tout contact direct, de veiller soi­gneu­se­ment à gar­der la dis­tan­cia­tion sociale, et sur­tout de ne pas se tou­cher. Mais voi­là, je ne veux pas man­quer de vous par­ler de l’évangile de ce dimanche qui décrit si bien com­ment et pour­quoi Jésus est venu par­mi nous.

Lire la suite

Baptême du Seigneur

Baptême du Seigneur

Introduction

Pour entrer dans cette fête du Baptême du Christ, nous sommes invi­tés à faire à notre tour la démarche de tous ceux qui allaient au Jourdain à l’appel du Baptiste, pour être puri­fiés de leurs péchés. Il est bon de nous pré­sen­ter, nous aus­si, de cette façon devant le Seigneur, car nous sommes conscients d’être effec­ti­ve­ment des pécheurs. C’est une des bonnes façons d’accéder à l’eucharistie. Ce n’est pas la seule, mais elle est éga­le­ment juste. Tournons-nous donc vers la croix du Christ en recon­nais­sant que nous avons péché de bien des manières, pour qu’il nous reçoive dans sa paix, qu’il res­taure en nous un cœur pur et nous rende la joie de son salut.

Lire la suite

Solennité de Sainte Marie

Nouvel An 2021

Solennité de Sainte-Marie

Nous aus­si, nous sommes appe­lés à « louer et glo­ri­fier Dieu » avec les ber­gers (et bien­tôt les mages), pour tout ce qui nous a été racon­té ces jours-ci. Et, en vivant plei­ne­ment notre foi, nous pour­rons aus­si, durant toute cette année, « nous éton­ner », comme eux, de tout ce qui nous est donné.
Mes frères, mes sœurs, la litur­gie de ce pre­mier jour de l’année nous invite à « rete­nir tous ces évè­ne­ments et les médi­ter dans notre cœur », comme l’a fait Marie, la Mère de Dieu. Mais nous savons que cette médi­ta­tion n’était pas seule­ment une remé­mo­ra­tion infi­nie, un retour en arrière sur tout ce qu’il y avait eu de beau dans la volon­té de Dieu sur elle. Car Marie est « celle qui a cru en l’accomplissement de tout ce qui lui avait été dit ». Et sa foi n’était pas seule­ment l’adhésion à la volon­té de Dieu, réa­li­sée une fois pour toutes, elle était l’accueil éton­né de tout ce qui lui arri­vait chaque jour, la conti­nua­tion de son « oui ! » du pre­mier jour. C’est donc sous sa pro­tec­tion mater­nelle que nous vou­lons abor­der cette nou­velle année.

Lire la suite