Archives par mot-clé : Pierre de Béthune

Nuit de Pâques

NUIT DE PÂQUES 2020

(Mt. 28, 1–10)

voir aus­si la retrans­mis­sion vidéo ici

En enten­dant l’évangile de la Résurrection, nous sommes arri­vés au cœur de cette veillée. Il nous faut main­te­nant voir com­ment mettre en œuvre, à notre tour, ce mys­tère de la vie nou­velle. Nous le ferons déjà en par­ta­geant le pain, image de notre vie don­née, et chaque fois nou­velle.
Mais il est bon de com­men­cer par bien situer cet appel. La litur­gie nous y aide en retra­çant l’histoire de Dieu par­mi les hommes. C’est tou­jours impres­sion­nant d’entendre toute cette Histoire Sainte, depuis la Création, puis l’origine de notre foi, avec Abraham, ensuite, avec le pas­sage de la Mer Rouge, la pre­mière image de notre libé­ra­tion de la mort, l’annonce du Royaume, avec David et les Prophètes. Et, à tra­vers toutes ces péri­pé­ties, nous voyons com­ment Dieu donne la vie, la redonne inlas­sa­ble­ment et, fina­le­ment, la donne en Jésus, par toute sa vie par­mi nous, sa mort et sa Résurrection au matin de Pâques.

Lire la suite

1er dimanche du Carême A

dimanche 1er mars 2020

1er dimanche du Carême A

Mt 4, 1–11

Au pre­mier dimanche du Carême, la litur­gie nous entraine chaque année au désert. La plus grande par­tie du texte de l’évangile raconte com­ment Jésus y a été ten­té. Mais avant médi­ter sur la ten­ta­tion, nous fai­sons bien de médi­ter sur cette déci­sion d’aller au désert. Pourquoi ce détour ? Notons d’abord que ce n’est pas sa déci­sion à lui. C’est l’Esprit qui l’y a conduit, et même pous­sé, comme le dit l’évangéliste Marc, pour une démarche impor­tante. Il faut donc se deman­der pour­quoi il était néces­saire de pas­ser par là.

Lire la suite

LE SERMON SUR LA MONTAGNE

LE SERMON SUR LA MONTAGNE

6ème dimanche A (Mt. 5, 17–37)

« Choi­sis la vie », nous dit Ben Sirac le Sage, à la suite de Moïse. Mais, dans son Sermon sur la mon­tagne, Jésus nous invite à entendre cet appel d’une façon que le Sage ne pou­vait pas ima­gi­ner. Pour Jésus, la vie en ques­tion ne consiste pas seule­ment à obéir à la Loi. C’est vrai, comme nous le redisent les psaumes, qu’il y a une joie pro­fonde à mar­cher dans la voie du Seigneur, à régler ses pas sur la parole de Dieu, et puis à s’endormir avec une conscience pai­sible. Il est aus­si vrai qu’en annon­çant l’Évangile, Jésus ne vient pas abo­lir la Loi, il vient l’accomplir. Mais, pra­ti­que­ment, il y ajoute que, s’il est pos­sible et heu­reux d’accomplir la Loi, l’Évangile, nous ne pou­vons jamais l’accomplir : il nous dépasse tou­jours abso­lu­ment, — et c’est encore une plus grande joie, une béa­ti­tude impre­nable.

Lire la suite