Archives par mot-clé : sainte famille

La Sainte Famille. Homélie du 30 décembre 2018

Homélie du dimanche 30 décembre 2018

La Sainte Famille
Lc 2, 41–50

Un fugueur et un rebelle ! Telle fut ma réac­tion spon­ta­née à la pre­mière lec­ture de ce texte.
Imaginez donc : un enfant de 12 ans se sous­trait volon­tai­re­ment à la cara­vane for­mée par ses parents et leurs connais­sances qui avait repris le che­min du retour en toute confiance après la fête de la Pâque. Oui ! Il n’y a pas eu de per­mis­sion ou d’interdiction car les parents ne pou­vaient même pas ima­gi­ner une telle situa­tion. Une confiance, voire une cer­taine désin­vol­ture, puisque ce n’est qu’après une jour­née entière de marche que ceux-ci s’inquiètent de ne pas le trou­ver.

Lire la suite

à lire aussi

Fête de la Sainte-Famille (B) 31 décembre 2017

En écho à l’homélie du Jour de Noël du fr. Bernard

Fête de la Sainte-Famille (B) 31 décembre 2017

Noël
accueillir l’Enfant-Dieu tel quel
et savoir que la vraie bonne nou­velle
c’est que ce Dieu venu habi­ter chez toi
t’invite main­te­nant à demeu­rer chez Lui.
Dois-je avec dédain écar­ter le Père Noël ?
ou plu­tôt y voir un che­min vers le Pere du ciel ?
« Dieu est amour » nous rap­pelle Saint Jean
un Père grand, proche et, comme une mère, tendre et aimant.
Dans sa hotte pas de cadeaux qui n’auront qu’un temps
dans sa hotte : un tre­sor per­ma­nent : « Ne crains pas : tu es mon enfant ! » Depuis Noël, je suis enfant de Dieu ,
fils dans le Fils ,
enfant dans l’Enfant,
intro­duit au ciel par le oui de la Vierge.
Ce qui vaut désor­mais, ce n’est plus tant la crèche
ni les bre­bis, ni les ber­gers veillant dans la nuit
mais ton cœur habi­té par l’amour infi­ni.
Il l’a dit et sans cesse le répète :
« Tu es mon enfant, mon enfant bien-aimé ! »
Grand Noël annon­cé par anges et pro­phètes
lumière tenace mal­gré tant de ténèbres
com­pas­sion dépo­sée sur toute huma­nité
appel à par­ta­ger avec migrants et depla­cés
le don de la bonté.
Trinité au ciel et dans les cœurs : « Gloire à Toi » !
Humanité souf­frante et en che­min : « Paix à toi » !
Familles de la terre :
« Que Dieu vous prenne en grâce et vous bénisse ! » AMEN !

à lire aussi