Archives par mot-clé : Tentation

Mise en quarantaine

Homélie du Dimanche 5 mars 2017

Mise en qua­ran­taine

Voilà, c’est par­ti.
C’est par­ti pour 40 jours.
Le pre­mier mot de la litur­gie des cendres, c’était une parole du pro­phète Joël qui disait : « Revenez »
Il s’agit donc de reve­nir. Et s’il s’agit de reve­nir, c’est donc que nous étions par­tis, c’est que nous étions peut-être aux abon­nés absents, loin de tout… Ce qui est bien, c’est que nous avons du temps. Quarante jours. Enfin, il ne fau­drait pas qu’on traine sur la route !
Nous avons devant nous qua­rante jours pour reve­nir à nous-mêmes, pour reve­nir à un peu de bon sens, qua­rante jours pour reve­nir aux autres, aller à leur ren­contre, qua­rante jours pour reve­nir à Dieu ou le lais­ser réta­blir en nous une juste image de lui… Et qua­rante jours sur­tout, pour lais­ser sa Vie gagner en nous…
40 jours de carême comme autre­fois 40 ans dans le désert pour le peuple d’Israël…
40 jours, comme 40 ans pour rece­voir une terre pro­mise, un cœur nou­veau, ni dur ni mou, mais un cœur tendre, ajus­té à la ten­dresse du Père, un cœur vivant, quoi. Lire la suite

La Tentation de St-Antoine vue par Jérôme Bosch

fête des saints - clerlande - jérôme bosch

Tentation de St Antoine- Jérôme Bosch
Triptyque de “la Tentation de St Antoine” de Jérôme Bosch, 1506 : volet cen­tral 131,5 x 119 cm ; pan­neaux laté­raux (gauche et droit), 131,5 x 53 cm. Ce trip­tyque est conser­vé au Museu Nacional de Arte Antiga à Lisbonne (Portugal).
Au sujet de St-Antoine ( +356, Fête le 17 janvier)

C’était un jeune homme riche, pro­prié­taire ter­rien en Haute-Égypte. Mais la ques­tion de son salut le tour­men­tait. Préoccupé par ce qu’il avait lu dans les Actes des Apôtres qui décrivent la pre­mière com­mu­nau­té chré­tienne où tout était en com­mun, il entre dans une église. Et c’est là qu’il entend l’Évangile du jeune homme riche. Il est sai­si par la coïn­ci­dence : ce texte s’a­dresse à lui, pense-t-il, et aujourd’­hui même. Il dis­tri­bue sa for­tune aux plus pauvres et se retire quelque temps après dans le désert de Nitrie, habi­tant un fort mili­taire aban­don­né.
Là, pen­dant plus de vingt ans, il subi­ra les attaques du démon qui prend l’ap­pa­rence de bêtes féroces ou sen­suelles. Ce sont les célèbres ten­ta­tions de saint Antoine. (source)

Lire la suite