Archives par mot-clé : toussaint

Toussaint 2019

Homélie TOUSSAINT 2019

En cette fête de la Toussaint, nous rap­pe­lons à notre mémoire, nous ren­dons hom­mage, nous célé­brons, nous fêtons tous les saints au sens très large. Un peu comme saint Paul dans une de ses épitres dési­gnait les dis­ciples de Jésus, par le terme « les saints », c’est-à-dire ceux qui sont sanc­ti­fiés par l’E.S. qu’ils ont reçu au bap­tême. Rappelons-nous aus­si que nous sommes tous appe­lés à la sain­te­té. Abandonnons les pro­pos défai­tistes qui sourdent en nous : « Je ne suis pas un saint, je ne veux d’ailleurs pas le deve­nir. Les saints sont des héros qui ne m’intéressent pas. Tout au plus ont-ils été des modèles pour leurs contem­po­rains, mais aujourd’hui je les vois plu­tôt comme des modèles inac­ces­sibles ». A ce tableau sombre, ajou­tons encore le fait que les béa­ti­tudes peuvent nous paraître comme une sorte de mur infran­chis­sable, qui nous décou­rage rien que de le regar­der : il y a tel­le­ment de choses dif­fi­ciles dans tout cela pensons-nous.

Lire la suite

à lire aussi

Toussaint 2018

Introduction

Toussaint 2018

La Toussaint n’est pas d’abord une fête pour réca­pi­tu­ler en une fois tous les saints du calen­drier. Je crois même qu’aujourd’hui nous fêtons sur­tout les saints qui ne sont pas men­tion­nés au calen­drier, mais que nous connais­sons et qui nous ins­pirent, nous invitent à mieux aimer Dieu. Vous savez que pour être cano­ni­sé, il faut tout une pro­cé­dure, un tri­bu­nal au Vatican, avec un pro­mo­teur de la cause du can­di­dat, et même un avo­cat du diable qui évoque toutes les rai­sons qu’on aurait de ne pas le décla­rer saint. Il faut encore en plus un miracle obte­nu par l’intercession du can­di­dat. Qui peut pas­ser toutes ces épreuves ? Or nous connais­sons tous des per­sonnes, déjà décé­dées ou encore vivantes par­mi nous et qui rayonnent la joie de l’Évangile. Elles ne font pas de miracles, mais leur sou­ve­nir, leur pré­sence sont une béné­dic­tion pour nous et un appel. Aujourd’hui nous ren­dons grâce à Dieu pour elles. D’ailleurs les 144.000 dont nous parle l’Apocalypse de Saint Jean ne sont pas tous catho­liques, même si tous sont mys­té­rieu­se­ment reliés à Jésus-Christ. Nous avons en effet chan­té ce matin : « Jésus, à ton fes­tin bien d’autres sont venus, tra­ver­sant l’ombre de la nuit sans te connaître. Mais leur nuit se déchire quand jaillit ton matin : c’était toi dans leurs frères qu’ils aimaient, incon­nu. »

Par leur inter­ces­sion à tous, et par celle de tous les grands saints qui nous ont pré­cé­dés, deman­dons au Seigneur qu’il conver­tisse plus pro­fon­dé­ment nos cœurs, nos men­ta­li­tés et nos éner­gies, pour les confor­mer à sa volon­té de bien­veillance pour tous les humains.

à lire aussi

Toussaint 2017

Mercredi 1er novembre

Toussaint 2017

Introduction

« Par leur intercession à tous, et par celle de tous les grands saints qui nous ont précédés, demandons au Seigneur qu’il convertisse plus profondément nos cœurs, nos mentalités et nos énergies, pour les conformer à sa volonté de bienveillance pour tous les humains »

La Toussaint n’est pas d’abord une fête pour réca­pi­tu­ler en une fois tous les saints du calen­drier. Je crois même qu’aujourd’hui nous fêtons sur­tout les saints qui ne sont pas men­tion­nés au calen­drier, mais que nous connais­sons et qui nous ins­pirent, nous invitent à mieux aimer Dieu. Vous savez que pour être cano­ni­sé, il faut tout une pro­cé­dure, un tri­bu­nal au Vatican, avec un pro­mo­teur de la cause du can­di­dat, et même un avo­cat du diable qui évoque toutes les rai­sons qu’on aurait de ne pas le décla­rer saint. Il faut un miracle obte­nu par l’intercession du can­di­dat. Qui peut pas­ser toutes ces épreuves ? Or nous connais­sons tous des per­sonnes, déjà décé­dées ou encore vivantes par­mi nous et qui rayonnent la joie de l’Évangile. Elles ne font pas de miracles, mais leur sou­ve­nir, leur pré­sence sont une béné­dic­tion pour nous et un appel. Aujourd’hui nous ren­dons grâce à Dieu pour elles. Lire la suite

à lire aussi